Aller au contenu principal
Le Président élu haïtien en visite à la BID

René Préval, Président élu d’Haïti a rendu visite au Président de la BID Luis Alberto Moreno, au siège de la Banque interaméricaine de développement à Washington.

Préval et Moreno ont discuté des défis sociaux et économiques auxquels Haïti est confronté, et ont revu le portefeuille de prêts ainsi que les dons attribués au pays. Préval a accueilli positivement l’assistance à venir de la BID et a décrit les priorités de son administration, qui comportent le renforcement des institutions publiques du pays et la capacité pour une bonne gouvernance, la stimulation de la croissance économique et de l’emploi, ainsi que la rapide expansion de l’accès aux services indispensables.

Moreno a assuré au nouveau Président haïtien que la BID continuera d’adapter ses opérations aux conditions uniques de son pays, en particulier au moyen de l’application de procédures simplifiées pour les prêts et l’assistance technique mises en place spécialement pour Haïti. Il a également garanti que le personnel du bureau extérieur de la BID en Haïti rassemblera toutes les ressources disponibles pour accélérer l’exécution des projets et aider les autorités haïtiennes à améliorer leur capacité d’administration de l’aide extérieure.

« Ceci est un tournant pour Haïti », a déclaré Moreno. « La BID fera tout ce qui est en son pouvoir pour appuyer les efforts entrepris par le pays afin de répondre aux besoins de ses citoyens et de créer de nouvelles opportunités pour l’emploi et la croissance. Nous sommes honorés par la visite du Président Préval et nous nous réjouissons de travailler étroitement avec son administration. »

La BID est la principale source de financement à long terme pour Haïti. Depuis la reprise de ses activités en Haïti en juillet 2003, la Banque a décaissé $152 millions sous forme de prêts et donations pour des projets dans les domaines des transports, de l’eau et l’assainissement, de l’agriculture, de l’éducation, de la santé, de la réhabilitation de l’infrastructure urbaine, de la prévention des catastrophes, de la formation de l’emploi, du développement communautaire et de la réforme du secteur public. Environ $554 millions restent disponibles par le biais d’ engagements existants de la Banque vis-à-vis d’Haïti.
 

 

Jump back to top