Aller au contenu principal
La BID fait don de 36 millions $ US à Haïti pour lancer le tourisme durable sur sa côte sud

L´aide servira à mettre en valeur les ressources historiques, culturelles et naturelles haïtiennes pour créer des emplois

La Banque interaméricaine de développement (BID) a approuvé un don de 36 millions de dollars US pour dynamiser le tourisme en Haïti autour des sites historiques, culturels et naturels situés le long de la côte sud du pays. Ce projet permettra de créer des emplois liés au tourisme parmi les résidents à faible revenu de la région.

Compte tenu de ses belles plages, du somptueux paysage tropical, d´une histoire culturelle unique-première république noire au monde- et sa proximité avec les États-Unis, Haïti a beaucoup à offrir aux touristes. Cependant les touristes n´arriveront en grand nombre que s´ils perçoivent que l'environnement est propre, que les guides sont bien formés, qu´il existe des équipements et des navires surs et que la sécurité n´est pas une préoccupation.

Pour répondre à ces inquiétudes et fournir des opportunités aux habitants de la côte sud du pays pour qu´ils puissent augmenter leurs revenus, la subvention aidera le gouvernement à mettre en œuvre un programme de tourisme bien planifié. Celui-ci supposera une combinaison entre aménagements et infrastructures, formation professionnelle et renforcement des capacités gouvernementales.

Les emplois sont rares en Haïti: plus de 80 % des habitants des zones rurales sont dédiés à l´agriculture de subsistance. Seulement 60 % ont un emploi dans le secteur formel, ce qui fait d´Haïti le pays le plus sous-employé de l'hémisphère nord. Par ailleurs, les autorités sont confrontées à de multiples défis actuels: la lutte contre les effets du changement climatique ou des catastrophes naturelles, la dégradation de l'environnement due à la déforestation, la surpêche ou encore la mauvaise élimination des déchets solides.

Seulement 10 % des siteshistoriques et zones protégées de la côte sud comptent avec les installations nécessaires pour en faire une destination touristique conviviale. Dans la pittoresque ville côtière de Port-Salut, par exemple, il n´y a que quelques hôtels qui soient confortables et attractifs pour des touristes étrangers; ses plages sont fortement érodées et souvent polluées par des déchets et des systèmes d'assainissement moins qu´adéquats. D´autres villes côtières folkloriques telles qu´Aquin, offrent des festivals populaires et des forts coloniaux spectaculaires. Cependant ces sites manquent d'installations suffisantes pour recevoir les visiteurs et nécessitent une meilleure préservation historique.

Près de 71% de la subvention sera dédiée à l'amélioration du produit touristique grâce au nettoyage de l'environnement, la réhabilitation des sites historiques et la construction de marchés artisanaux et autres espaces culturels. Un autre 12% servira à renforcer la capacité organisationnelle des autorités du tourisme ainsi qu´à former les travailleurs en excursions et divertissement.

Ce programme de tourisme possède un très bon potentiel pour que les résidents à faible revenu de la région sud puissent avoir des revenus plus que nécessaires. Les résidents pourraient ainsi devenir guides touristiques, travailleurs d'hôtel, démarrer leurs propres petites entreprise ou encore pêcher, produire et distribuer des aliments dans les marchés locaux qui approvisionneront les travailleurs et touristes.

Jump back to top