Aller au contenu principal
La BID approuve un prêt libéral de $18,1 millions à Haïti pour les services d’électricité à Port-au-Prince

La Banque interaméricaine de développement a annoncé aujourd’hui l’approbation d’un prêt libéral de $18 090 000 à Haïti pour un projet soutenu par la communauté internationale visant à stopper la dégradation des services d’électricité à Port-au-Prince et renforcer la compagnie publique Electricité d’Haïti (EDH).

Haïti a la couverture la plus faible de tout l’Hémisphère occidental. Seuls 10 % de ses 8,5 millions d’habitants ont accès à des services limités. Ce projet, qui se situe dans la perspective d’initiatives similaires soutenues par les pays donateurs et agences multilatérales, permettra à EDH d’entamer un redressement financier et managérial, et d’être prête à entreprendre des projets importants en vue de poursuivre ses activités de services et d’étendre la couverture de l’électricité.

Le prêt libéral de la BID fait le pendant à un don de $6 millions de la Banque mondiale pour le même projet, qui cherche à reproduire dans la capitale haïtienne l’expérience concluante d’EDH dans la ville de Jacmel dans le sud du pays, où un projet financé par l’Agence canadienne de développement international (ACDI) a amélioré la qualité des services, diminué les pertes et favorisé le recouvrement des factures.

Grâce à des réparations mineures et à une nouvelle approche en matière de gestion et de services à la clientèle, le projet financé par l’ACDI a permis à EDH de mener un redressement remarquable à Jacmel, où l’électricité est disponible 24 heures sur 24, où 75 % de l’électricité distribuée est facturée, et 98 % des factures sont encaissées.

Par contre, à Port-au-Prince, l’électricité n’est disponible que pendant cinq ou six heures par jour ; environ 57 % de l’énergie produite est perdue et seulement 38 % des factures sont encaissées.

Les ressources de la BID financeront la réhabilitation des réseaux de distribution d’électricité afin de réduire les pertes techniques et d’améliorer la gestion des services à la clientèle d’EDH de façon à convaincre davantage de clients de payer l’électricité qu’ils consomment.

La réhabilitation des services d’électricité est une priorité de premier plan pour le gouvernement haïtien et est soutenue à la fois par la direction d’EDH et son syndicat qui ont manifesté leur intérêt à travailler avec les donateurs.

On s’attend à ce que ce projet diminue le fardeau financier que représente la compagnie EDH en déconfiture pour le gouvernement haïtien, et permette à ce service public d’entreprendre des investissements plus conséquents à moyen terme.

Ce prêt est sur 40 ans, avec un différé d’amortissement de 10 ans. Le taux d’intérêt annuel sera de 1 % pendant la première décennie et de 2 % par la suite.

Jump back to top