Aller au contenu principal
Dons de charité record

Les catastrophes dans les pays en voie de développement ne retiennent l'attention du monde que très brièvement, s'il faut en juger d'après les reportages télévisés.

Mais l'élan de solidarité en faveur des victimes du cyclone Mitch s'est poursuivi bien après qu'elles avaient été délaissées par l'actualité. Des gouvernements en Asie, en Europe et dans l'hémisphère occidental ont acheminé des milliers de tonnes de vivres, de médicaments et de vêtements et dépêché des secouristes en tous genres.

Mais les dons venus de particuliers et d'organisations ont été encore plus remarquables. Selon les chiffres de quelques grandes organisations mondiales de charité et d'aide humanitaire, les secours après le passage du cyclone Mitch ont atteint un niveau sans précédent. A la mi-décembre, par exemple, la Croix-Rouge américaine à Washington avait recueilli des dons s'élevant à 18 millions de dollars en faveur des sinistrés, ce qui lui a permis de mettre en œuvre ce qu'un responsable a appelé les secours internationaux les plus importants dans l'histoire de l'organisation. Bien que les chiffres officiels ne soient pas disponibles, des dons de dizaines de millions de dollars supplémentaires auraient été faits à d'autres filiales de la Croix-Rouge et à celles du Croissant-Rouge dans le monde entier.

Le Secours catholique américain, membre du réseau Caritas, a reçu des dons totalisant 12,6 millions de dollars pour les victimes du cyclone Mitch, rien qu'au mois de novembre. A la mi-décembre, la Caritas espagnole avait recueilli 40 millions de dollars, la Caritas allemande, 10 millions de dollars et la Caritas canadienne, près de 4 millions de dollars.

Les dons ont été faits par courrier, fax, téléphone et – peut-être pour la première fois à cette échelle – par Internet. L'organisation Care International, l'organisme de secours établi aux Etats-Unis, a accepté, par le truchement de son site Web, des dons en ligne par carte bancaire, recueillant 10 000 dollars par jour pendant la semaine qui a suivi le cyclone.

Jump back to top