Aller au contenu principal
Pêle-mêle

Entraves au commerce : une " injustice incroyable "

Dans le différend qui oppose depuis longtemps l'Amérique latine aux pays industrialisés, le Mercosur, c'est-à-dire l'union douanière qui regroupe le Brésil, l'Argentine, l'Uruguay et le Paraguay, est monté au créneau récemment en appelant l'Union européenne à mettre fin à ses subventions agricoles. Lors du sommet des présidents des quatre pays qui s'est tenu en juillet à Ushuaia (Argentine), le président brésilien Fernando Henrique Cardoso a qualifié " d'injustice incroyable " les entraves au commerce concernant les produits agricoles, puisque c'est dans ce domaine que les pays en voie de développement ont les plus grandes potentialités d'accélération de leur expansion économique. Ce sommet, auquel a assisté le président de la BID Enrique V. Iglesias, avait pour objet de débattre d'un accord de libre-échange entre le Mercosur, avec le Chili à titre de membre associé, et les États-Unis. Le Mercosur est le quatrième exportateur de denrées alimentaires au monde.

Promotion des femmes

Fonctionnaire de la BID pendant longtemps, puis administrateur pour le Venezuela, Maritza Izaguirre est devenue dans son pays la première femme à occuper le poste de ministre des finances. Elle a été nommée en juillet par le président vénézuélien alors que le pays se trouve dans une grave situation économique et budgétaire depuis quelques années. Mme Izaguirre, sociologue, a défendu avec ardeur les causes sociales et féminines à la Banque.

Plan éducationnel en chantier

Les ministres de l'Éducation des Amériques ainsi que des responsables d'organisations internationales se sont réunis en juillet à Brasilia pour élaborer ensemble un plan visant à atteindre les objectifs ambitieux fixés par les chefs d'État et de gouvernement lors du Sommet des Amériques en début d'année. Le plan prévoit la mise en place de mesures pour comparer les niveaux d'instruction dans la région, l'amélioration des qualifications des enseignants et des administratifs et une réforme de l'école. Ce plan sera financé en grande partie par la BID et la Banque mondiale.

Création d'une bourse agricole

La Bourse centraméricaine et caribéenne des produits agricoles, qui commencera à fonctionner en octobre, se prépare à traiter des transactions qui pèseront 2 milliards de dollars par an pendant sa phase initiale. Elle a pour but de favoriser les échanges entre les pays de la région et de pallier les pénuries ou les surproductions, notamment en ce qui concerne les céréales. La création de la bourse bénéficie du concours du gouvernement canadien.

Jump back to top