Aller au contenu principal
La Banque interaméricaine de développement et le gouvernement haïtien annoncent la remise de travaux de réhabilitation de la Route Nationale #1 et lancent une campagne pour la sécurité routière

PORT-AU-PRINCE, Haïti – Le président de la République d’Haïti, Son Excellence Monsieur Michel Joseph Martelly et le président de la Banque interaméricaine de développement Luis Alberto Moreno, ont participé à la cérémonie de remise des travaux de réhabilitation du tronçon de Titanyen à Saint Marc de la Route Nationale # 1.

La BID, premier donateur multilatéral d´Haïti, a destiné 70 millions de dollars pour la réhabilitation de la route. Les infrastructures pour le transport représentent une des plus importantes composantes du portefeuille de la Banque pour le pays, lequel s´élève à 1 milliard de dollars.

La Route Nationale # 1 est l´une des voies les plus fréquentées du pays. Cette route connecte la capitale Port-au-Prince au département du Nord, et plus d’un quart de la population haïtienne habite sur ce corridor. La réhabilitation de cette voie réduira le temps de déplacement de 50 pourcent, permettant aux personnes et aux commodités de circuler plus rapidement. La compagnie Estrella a exécuté les travaux de réhabilitation du tronçon de route.

A cette cérémonie, ils ont aussi lancé une campagne pour améliorer la sécurité routière. Les accidents de la route sont la première cause de décès de jeunes en Amérique latine et dans les Caraïbes, où les pays à faible revenus tels qu´Haïti perdent entre 1 et 2 pourcent de leur PIB par an en raison des coûts que supposent les morts et blessures provoquées sur les routes.

«C´est une tragédie évitable», a déclaré Moreno à la cérémonie tenue sur place. «C´est pour cela même que nous agissons. Nous sommes en train d´intégrer la sécurité routière à tous nos projets et nous établissons des partenariats avec d´autres entités pour diffuser le message.»

Plusieurs bailleurs soutiennent différents aspects de la campagne. Le gouvernement coréen finance la conception et la mise en œuvre. L´Agence pour le développement international des Etats-Unis (USAID) fournit 5000 casques et offre de la formation aux conducteurs de moto taxis. L’Organisation internationale de la migration (OIM) développe un feuilleton audio et d’autres matériels de communications pour distribution à la population. Par ailleurs 3M a offert des signalisations routières et des vestes réfléchissantes. Sesame Workshop a fait don de cahiers de coloriage de Sesame Street traitant sur la sécurité routière. Les partenaires locaux incluent la Fondation Lucienne Deschamps, les Municipalités de Saint Marc, de l’Arcahaie et de Cabaret et plusieurs médias.

Les messages de la campagne seront diffusés par différents moyens en plus des traditionnels panneaux routiers. Samuel Dalembert, le seul joueur haïtien de l´Association Nationale de Basketball (NBA par ses sigles en anglais), servira de porte-parole. Michael Benjamin, une jeune star de la musique haïtienne, a écrit et interprété la chanson de la campagne aux côtés des Petits chanteurs de la fameuse chorale de l´école de musique de Sainte Trinité.

Dans le but de changer le comportement les conducteurs et passagers des tap taps (les bus et camionnettes colorées qui servent de transport populaire), la campagne distribuera des enregistrements de Radio Tap Tap, des feuilletons de 15 minutes qui traitent les thèmes de la sécurité routière. Plus de quatre cents propriétaires de tap taps ont accepté de passer les enregistrements.

Des messages tels que «la vitesse tue», «le casque sauve la vie» et «pas d’alcool au volant », chercheront à sensibiliser les adultes. Ces messages seront passés sur les radios et à travers le Chimen Lakay, un journal qui utilise des bandes dessinées afin de sensibiliser le public sur des thèmes sociaux d’importance. La campagne se focalisera tout particulièrement sur les jeunes et enfants, lesquels vont presque toujours à pied à l´école le long de routes très fréquentées.

Jump back to top