L'agriculture en Haïti; invetissements en croissance

avril 25, 2012
Les projets en agriculture en Haïti sont ciblés à catalyser des investissements qui créeront des emplois, de restaurer l'environnement et de gérer durablement les ressources naturelles

Deux ans plus tard, Haïti tourne la page

Janvier 09, 2012
A l'approchedu deuxième anniversaire du séisme de janvier 2010, Haïti est déterminé à montrer au monde qu'il est «ouvert aux affaires»

Un enjeu capital

novembre 03, 2011
Jusqu'en février 2011, Jean-Claude Seropian, un ingénieur hydraulique Français, a travaillé à Paris comme directeur des opérations de Suez Environnement, l’une des sociétés d’eau et gestion des déchets les plus importantes au niveau mondial. Ce mois-là, il s'installe à Haïti à la tête d'une équipe de cinq experts techniques, financiers et de gestion, de Suez et de deux sociétés sœurs, Aguas de Barcelona et United Water. Leur mission: travailler avec le personnel de l'utilité d'eau à Port-au-Prince pour éviter le déclin de ses services.

Un changement pour le mieux à Saint Marc

novembre 03, 2011
Avant que le projet ne commence en 2008, Saint Marc avait, tout au plus, de l´eau courante neufs heures par semaine. De nos jours le service fonctionne 10 heures par jour, la moyenne la plus élevée de toutes les zones urbaines d´Haïti.

De l´eau à bas prix

novembre 03, 2011
GOMIER, Haïti – Danette François avait l´habitude de marcher une demie heure pour aller chercher de l´eau dans un puits dans son village côtier. L´eau était gratuite mais saumâtre et non traitée. Ses enfants tombaient souvent malades. Maintenant elle met juste quelques minutes par jour pour remplir un seau de 20 litres avec de l´eau purifiée au chlore au tarif d´une gourde (2 centimes de dollar) fixé par la commune.

Haïti: de l´énergie solaire pour la sécurité

octobre 06, 2011
Un projet d´énergie propre de la BID-GEF cherche à améliorer l´éclairage public dans deux camps de victimes du séisme L´insuffisant éclairage public est une préoccupation majeure dans les camps haïtiens de victimes du séisme puisque l´obscurité qui y règne facilite l´anonymat des criminels qui s´attaquent aux résidents. En effet, dans les mois suivants au séisme et alors que les agressions sexuelles et vols augmentaient, certains gestionnaires de camps ont eu recours au couvre-feu pour tenter d´endiguer la violence.

Le nouvel élan d´Mésoamérique vers son intégration

octobre 25, 2010
Le XII Sommet du Mécanisme de dialogue et concertation de Tuxtla a lieu demain 26 octobre à Carthagène, Colombie. Le Sommet comptera avec la participation des chefs d´Etat du Belize, Costa Rica, Le Salvador, Guatemala, Honduras, Nicaragua, Panama, Mexique, Colombie et République Dominicaine. Les mandataires parleront des avances de l´intégration régionale au sein du Projet Mésoamérique et accorderont les actions à venir.

Un nouveau pont symbole de la collaboration Sud-Sud en Equateur

octobre 20, 2010
Un pont encore en construction sur le fleuve Babahoyo à Durán, dans la province équatorienne de Guayas, montre comment le nouveau partenariat entre la Chine et la Banque interaméricaine de développement permet de remodeler l´Amérique latine. L´appel d´offres pour la construction du pont, qui améliorera l´accès entre Guayaquil (la plus grande ville d´Equateur) et de nombreux centres urbains, a été gagné par Guangxi Road & Bridge Engineering Corporation (GRBC).

Selon la BID, le risque de désastres naturels demeure élevé en Amérique latine et Caraïbes

septembre 30, 2010
L´Amérique latine et les Caraïbes font face à des coûts potentiels énormes (sociaux et économiques) en cas de catastrophe naturelle. Selon un panel de nouveaux indicateurs développés par la Banque interaméricaine de développement (BID), les pays de la région ont besoin de faire plus pour atteindre une meilleure gestion des risques. Par ailleurs ils devraient préparer les finances publiques pour être capables de faire face aux éventuels désastres.

La Barbade s´adapte au changement climatique

septembre 27, 2010
La promenade maritime, un brise-lame d´un kilomètre de long et de 2 à 4 mètres de profondeur situé le long de la côte sud est bien plus qu´un simple espace face à mer pour le bonheur des touristes. La structure a été conçue pour connecter les plages, prévenir l´érosion et protéger le littoral des vents supérieurs à 170 km/h. Cette structure est l´un des résultats issus de la coopération de longue date (28 ans) entre le gouvernement de la Barbade et la Banque interaméricaine de développement (BID) afin de protéger et gérer la côte de l´île.