Guyana: un futur en bonne santé, sachet par sachet

Lundi 27 septembre 2010 - 03:00
Par Leticia Ramjag and Joylin Greaves Bibi Ramcharran s´est inscrite au Centre de santé Herstelling lorsqu´elle a su qu´elle était enceinte. Elle a par la suite continué à visiter la clinique avec sa fille, Aneisa, qui est maintenant une petite fille de 14 mois en pleine santé.

Des aides pour les énergies renouvelables réduiront la coûteuse dépendance des énergies fossiles dans de nombreux Etats caribéens

Lundi 27 septembre 2010 - 03:00
Par Christina MacCulloch La crise économique internationale a déréglé les économies caribéennes, affectant surtout le tourisme. Cela a permit la prise de conscience de la nécessité de réduire la dépendance de la région des énergies fossiles importées. Le besoin d´une meilleure efficience est plus grand que jamais, mais le potentiel l´est aussi.

Un coup d´œil sur les Caraïbes et la BID

Lundi 27 septembre 2010 - 03:00
Les membres de la BID des caraïbes anglophones – Bahamas, Barbade, Belize, Guyana, Jamaïque ainsi que Trinité et Tobago- avec le Suriname (néerlandophone), sont amenés à être mis ensemble pour des raisons historiques, de traditions, géographiques ou encore commerciales. Cependant leurs situations et défis pour le développement peuvent varier énormément.

La BID sollicite des commentaires sur le nouveau mécanisme de recours des populations locales

Mercredi 6 mai 2009 - 03:00
La Banque interaméricaine de développement a dévoilé aujourd’hui son nouveau projet de Mécanisme indépendant de consultation et d’investigation (MICI) – le processus par lequel les populations affectées par des projets de la BID peuvent formuler des plaintes.   Le MICI est un projet de proposition que des organisations de la société civile et d'autres acteurs peuvent consulter pour faire des suggestions et des commentaires. L'objectif est d’améliorer et d’accélérer le processus d’investigation sur les plaintes venant de l’extérieur.

L’Amérique latine et les Caraïbes prévoient un ralentissement de la croissance au cours des quatre prochaines années

Jeudi 19 mars 2009 - 03:00
D’après une enquête menée par la Banque interaméricaine de développement (BID), les leaders d’Amérique latine et des Caraïbes tablent sur une baisse ou une croissance modérée du revenu par habitant pendant la période 2009 - 2012, ainsi que sur une dépendance financière accrue des gouvernements vis-à-vis des institutions internationales. Ces prévisions tranchent nettement avec les performances économiques récentes de la région, qui a connu une croissance annuelle de 4,1 % du revenu par habitant au cours des cinq dernières années.

La Colombie et la BID

Mardi 17 mars 2009 - 03:00
Depuis le milieu des années 90, la Banque interaméricaine de développement (BID) est la principale source de financement multilatéral pour la Colombie. Au cours des 50 dernières années, la BID a financé des prêts et des projets de coopération technique non remboursable à hauteur de plus de $14,8 milliards.  

Compteurs d'eau pour la capitale

Dimanche 1 novembre 1998 - 03:00
Les services de l'équipement de la Commission de l'assainissement et de l'eau de Georgetown en Guyana sont à installer 500 compteurs d'eau dans les foyers et les entreprises de toute la capitale dans le cadre d'une ambitieuse réforme du réseau de distribution des eaux de la ville.

Formation des cadres au Guyana

Mardi 1 juillet 1997 - 03:00
PRETS Panama : 58,1 millions de dollars afin d’aider à améliorer la qualité, l’efficacité et l’accès de l’enseignement de la maternelle à la terminale. Les fonds permettront au ministère de l’enseignement de moderniser les programmes, de former les professeurs, de créer et d’acquérir du matériel pédagogique, d’établir de meilleurs systèmes d’évaluation et de gestion. On fera en sorte que l’enseignement fondamental soit plus accessible et approprié aux communautés indigènes et rurales, grâce à la participation d’associations de parents.

Explosion de la production de sucre et de riz

Dimanche 1 juin 1997 - 03:00
Il y a sept ans, l’économie du Guyana était en ruines. La production de sucre et de riz qui représentait la moitié des exportations et des devises avait reculé de moitié en quatre ans. Un quart de l’équipement et des machines agricoles du pays étaient hors d’état, car il n’y avait pas de devises pour acheter les pièces de rechange. C’était un cercle vicieux : plus la production et les exportations étaient basses, moins il y avait d’argent pour acheter des pièces détachées et des machines, ce qui réduisait encore la production.