Appel à projets : Concours IDEAS 2013 pour l’Innovation énergétique

juin 25, 2013
La nouvelle édition du concours IDEAS fait appel à des projets qui proposent des solutions innovatrices en matière énergétique en Amérique latine et les Caraïbes. La date limite pour la réception des propositions est le 15 août 2013 à travers la page www.iadb.org/ideas La nouvelle édition du Concours pour l’Innovation Energétique IDEAS 2013 a été lancée avec un appel à propositions pour améliorer l’efficacité énergétique et élargir l’accès aux énergies renouvelables en Amérique la

Appels à propositions du concours 2012 IDEAS visant à promouvoir les technologies pour l´énergie renouvelable dans les Caraïbes

février 15, 2012
Le concours 2012 IDEAS pour l´innovation énergétique dans les Caraïbes a été lancé aujourd'hui. Des prix allant jusqu'à US $ 200 000 seront offerts aux projets et entreprises promouvant l'efficience énergétique ainsi que l'accès aux énergies renouvelables dans la région des Caraïbes. Sont spécialement encouragés à participer les candidats d'Antigua-et-Barbuda, Bahamas, Barbade, Belize, Dominique, République dominicaine, Grenade, Guyana, Haïti, Jamaïque, St Kitts et Nevis, Ste Lucie, St Vincent et les Grenadines, Suriname et

Des aides pour les énergies renouvelables réduiront la coûteuse dépendance des énergies fossiles dans de nombreux Etats caribéens

septembre 27, 2010
Par Christina MacCulloch La crise économique internationale a déréglé les économies caribéennes, affectant surtout le tourisme. Cela a permit la prise de conscience de la nécessité de réduire la dépendance de la région des énergies fossiles importées. Le besoin d´une meilleure efficience est plus grand que jamais, mais le potentiel l´est aussi.

Un coup d´œil sur les Caraïbes et la BID

septembre 27, 2010
Les membres de la BID des caraïbes anglophones – Bahamas, Barbade, Belize, Guyana, Jamaïque ainsi que Trinité et Tobago- avec le Suriname (néerlandophone), sont amenés à être mis ensemble pour des raisons historiques, de traditions, géographiques ou encore commerciales. Cependant leurs situations et défis pour le développement peuvent varier énormément.

Promotion des énergies renouvelables en Haïti, aux Bahamas et à la Barbade

mai 21, 2010
Des dizaines de milliers d’Haïtiens ayant perdu leurs maisons à Port-au-Prince ont quitté la ville et ont migré vers des villages ruraux ou des campements provisoires. Des organismes internationaux d’aide fournissent actuellement leur concours à la construction de dispensaires, d’écoles, de centres administratifs et d’entrepôts dans certains de ces villages, qui sont situés dans des zones reculées dépourvues d’accès aux services de base.

Appel à Propositions MIF + BID + SAD Programme « Technologies pour l’inclusion financière »

mai 10, 2010
La Banque interaméricaine de développement (BID), le Fonds d'investissement multilatéral (MIF) et la Société andine de développement (SAD) lancent un appel de propositions d’idées de projets destinés améliorer l'accès des populations défavorisées aux services de crédit grâce à l'utilisation de technologies innovantes en Amérique latine et dans les Caraïbes.

L’Amérique latine et les Caraïbes prévoient un ralentissement de la croissance au cours des quatre prochaines années

mars 19, 2009
D’après une enquête menée par la Banque interaméricaine de développement (BID), les leaders d’Amérique latine et des Caraïbes tablent sur une baisse ou une croissance modérée du revenu par habitant pendant la période 2009 - 2012, ainsi que sur une dépendance financière accrue des gouvernements vis-à-vis des institutions internationales. Ces prévisions tranchent nettement avec les performances économiques récentes de la région, qui a connu une croissance annuelle de 4,1 % du revenu par habitant au cours des cinq dernières années.

La Colombie et la BID

mars 17, 2009
Depuis le milieu des années 90, la Banque interaméricaine de développement (BID) est la principale source de financement multilatéral pour la Colombie. Au cours des 50 dernières années, la BID a financé des prêts et des projets de coopération technique non remboursable à hauteur de plus de $14,8 milliards.