Le Groupe consultatif externe est composé par huit experts qui ont des nationalités et expertises différentes. Il s’agit d’un groupe pro-bono ayant pour objectif d’aider le MICI lors de son processus de renforcement opérationnel. Pour la période 2017-2019, le travail en matière institutionnelle sera ciblé sur les domaines de accès, apprentissage, efficacité et transparence.

POURQUOI A -T- IL ÉTÉ CRÉÉ ?

Le MICI s’est engagé à s’acquitter de son mandat de reddition de comptes de manière transparente, efficace et crédible. C’est pour cela que le GCE a pour but de soutenir le processus d’amélioration continue du MICI et d’augmenter son efficacité opérationnelle. Le GCE ne participera pas dans la gestion de cas.

Le GCE, dans le cadre de sa vision externe, conseille le MICI afin de :

  • Améliorer ses stratégies sur la promotion de l’accès
  • Renforcer ses schémas d’information et interaction avec les différents interlocuteurs
  • Renforcer son opération en ajoutant plus de transparence et certitude dans ses processus
  • Développer un tableau d’indicateurs qui guident le MICI dans son processus d’amélioration continue
COMMENT LES MEMBRES DU GCE SONT-ILS SÉLECTIONNÉS ?

Le MICI sélectionne les membres du GCE. Tous les deux ans, le MICI met en place un appel ouvert de manifestation d’intérêt. Le processus de sélection vise à créer un groupe multidisciplinaire, tout en considérant l’égalité de genres, l’inclusion de représentants de groupes vulnérables et qui englobe les visions des secteurs privé, public et social. Tout au long du processus, les candidatures sont évaluées conformément aux critères suivants :

  • Expérience académique ou technique dans les domaines relatifs à la transparence, financement du développement, renforcement institutionnel, reddition de comptes et/ou durabilité.
  • Ressortissants des pays membres du Groupe BID, mettant l’accent sur ceux qui viennent de la région andine et des caraïbes.
  • Connaissance préalable sur le MICI et le mandat des mecanismes de reddition de comptes.

QUI FAIT PARTIE DU GCE 2017-2019 ?

Le MICI a nommé les huit membres de son Groupe Consultatif Externe (GCE) suite à un processus de sélection long et intense. Ces huit professionnels qui sont à présent les membres fondateurs du GCE, ont été sélectionnés en raison de leur vaste expérience et de leur expertise en profondeur sur les questions se rapportant à la reddition des comptes. Voyez leur photo et une courte biographie ci-après :

Ana-Mita Betancourt, avocate, experte en structuration financière, avec une longue expérience dans des organismes multilatéraux et mécanismes de reddition de comptes. En savoir plus

Maximiliano Brandt, administrateur, expert en indicateurs de gouvernance des organisations et mécanismes de reddition de comptes. En savoir plus

Juan Carballo, avocat, expert en reddition de comptes et transparence dans le domaine du financement de développement. En savoir plus

Leonardo Crippa, avocat, expert en Droit international et communautés de peuples autochtones, avec expérience dans l’élaboration des politiques relatives aux peuples autochtones. En savoir plus

Paulina Ibarra, diplômée en communication, experte en communication pour le développement, transparence, reddition de comptes et participation citoyenne. En savoir plus

Manuel Morales, avocat, expert en Droit environnemental, management de réseaux de société civile et plaidoyer. En savoir plus

Andrea Repetto Vargas, avocate, experte dans la résolution de conflits, processus dialogue et mécanismes de reddition de comptes. En savoir plus

Mélanie Salagnat, manager, experte en responsabilité sociale organisationnelle et évaluation des impacts sociaux et corporatifs. En savoir plus

Ana-Mita Betancourt ( Etats unis d'Amérique )
Maximiliano Brandt ( Chili )
Juan Carballo ( Argentine )
Leonardo Crippa ( Argentine )
Paulina Ibarra ( Chili )
Manolo Morales ( Équateur )
Andrea Repetto Vargas ( Chili )
Mélanie Salagnat ( France )
COMMENT TRAVAILLE-IL ?
  • Le MICI organise des rencontres du GCE deux fois per année et il établit les sujets à traiter pendant la rencontre.
  • Le MICI envoie une proposition d’ordre du jour aux membres pour sa révision et commentaires.
  • Les rencontres incluent une participation régulière de la Directrice du MICI et les Coordinateurs des Phases de Consultation et Vérification de la Conformité. Le personnel additionnel du MICI participera au cas nécessaire.
  • Le MICI préside chaque rencontre du GCE et il est en charge de rédiger un aide-mémoire comprenant les sujets discutés et accords accomplis. Le brouillon de l’aide-mémoire sera partagé avec les Membres pour recevoir leurs commentaires.
  • Les ordres du jour et aide-mémoires seront publiés sur le site-Internet du MICI. Les versions les plus récents de ceux-ci pourront être consultés dans la section de documents.
  • Le MICI est en charge de la mise en œuvre de n’importe quelle mesure accordée et le GCE sera informée sur le progrès.
  • Les rencontres du GCE suivent la Règle de Chatham House1, selon laquelle aucune attribution personnelle ne sera faite.