Infos

La BID signe des accords importants avec l'Argentine, le Chili, la Colombie, le Honduras et l'Uruguay lors de son Assemblée

La présence des Gouverneurs et des partenaires internationaux à l´évènement a facilité la matérialisation de 13 contrats de crédit et autres conventions

La réunion annuelle des Conseils des gouverneurs de la BID et de BID Invest, qui s´est déroulée au Panama du 16 au 19 mars, a servi de cadre pour la signature d´accords qui corroborent le soutien aux pays de la région. La présence des Gouverneurs de la BID et de BID Invest, ainsi que d´autres partenaires internationaux, a facilité ces accords. Ceux-ci permettront d´avancer sur des enjeux clés tels que le changement climatique, la biodiversité, la productivité, le développement durable, l´éducation et la protection sociale, entre autres.

Dans le cas du programme opérationnel pour le secteur public, le Président de la BID, Ilan Goldfajn a signé sept contrats de crédit avec des représentants de divers gouvernements. L´idée est de faire avancer la mise en œuvre des projets approuvés auparavant par le Conseil d´administration de la BID. À ces sept contrats viennent s´ajouter trois autres accords de BID Invest avec des pays de la région, dont le but est de soutenir le développement de l´Amérique latine et des Caraïbes.

Argentine : trois programmes en soutien des filières agricole, viticole et de gestion des déchets solides

Le président Goldfajn, et le ministre argentin de l´économie, Sergio Massa, ont signé des contrats de prêt pour trois opérations d´un montant total de 235 millions de dollars US.

  • Renforcement des services de santé agricole et préservation de ressources marines : Cette opération de 125 millions de dollars US devrait permettre d´améliorer l´efficacité du contrôle et de la prévention des ravageurs et des maladies qui affectent le patrimoine zoo-phytosanitaire du pays. Il s´agit également d´augmenter la capacité de diagnostic des laboratoires de santé végétale et animale mais aussi de renforcer la recherche sur les ressources océanographiques, les écosystèmes marins et le littoral. Le prêt bénéficiera à plus d´un million d´acteurs privés du secteur agricole.
  • Durabilité sociale, économique et environnementale du secteur vitivinicole en Argentine : Ce prêt de 40 millions de dollars US favorisera l´utilisation des technologies et la capacité de commercialisation des petits et moyens producteurs. Le prêt vise aussi à favoriser la participation aux micros, petites et moyennes entreprises (MPME), en particulier celles dirigées par des femmes et des jeunes.
  • Renforcement de la gestion intégrale des déchets solides urbains : Le dossier avance avec la signature de deux contrats ; une ligne de crédit à hauteur de 300 millions de dollars US et un prêt de la première opération pour 70 millions de dollars US. Les deux permettront d´avancer dans le financement des travaux et équipements qui contribueront à l´élimination appropriée des déchets solides. Il s´agit notamment d´améliorer leur ramassage, leur valorisation, d´atténuer les impacts environnementaux négatifs des décharges à ciel ouvert et d´intégrer systématiquement l´inclusion sociale. La première opération, qui compte avec des contributions supplémentaires de la Banque européenne d´investissement et du budget national, bénéficiera directement plus de 900 000 habitants.

Chili : augmentation de la productivité et promotion du développement durable

Le président Goldfajn, et le ministre chilien des Finances, Mario Marcel, ont signé un accord de prêt pour une ligne de crédit pouvant atteindre 1 milliard de dollars US pour le pays. L´objectif de l´accord est d´augmenter la productivité et de promouvoir le développement durable dans les secteurs de la finance, de l´action pour le climat et de l´internationalisation.

Avec ce programme, l´agence d´exécution -à savoir la Corporation pour la promotion de la production (CORFO, pour son acronyme en espagnol), canalisera les ressources pour l´accès au crédit des MPME à travers les institutions (l´accent sera mis sur celles dirigées par des femmes ou qui soutiennent les actions climatiques). Au total, plus de 170 000 MPME en bénéficieront, en plus de la formation de près de 8 000 personnes.

Honduras : renforcement du système de protection sociale et lutte contre la pauvreté

Le président Goldfajn, et le secrétaire d´État au Bureau des finances du Honduras, Rixi Moncada Godoy, ont signé le contrat de prêt pour le Programme d´appui au système de protection sociale II pour un montant de 75,9 millions de dollars US. Celui-ci permettra d´améliorer les conditions de vie de 50 000 ménages dans des territoires qui concentrent l´extrême pauvreté (via le renfort du capital humain et la capacité d´autogestion).

Le programme concentrera ses efforts sur plusieurs fronts : l´augmentation du revenu minimum des ménages participants, l´amélioration de l´utilisation et de l´offre des services de santé et de nutrition pour les femmes et les enfants, le renforcement de l´éducation de base et les services d´accompagnement des jeunes, ainsi que la consolidation du Système de Protection Sociale.

Uruguay : renforcement des politiques publiques et de la gestion budgétaire postpandémie

De plus, l´opération vise à renforcer l´effet contracyclique de la politique budgétaire. Cela se fait à travers des mesures temporaires pour protéger les revenus des ménages vulnérables et accroître la liquidité des entreprises, soutenir la fourniture de biens et services essentiels et favoriser la relance économique et fiscale. Il s´agit de la deuxième opération d´une série programmatique d´appui à la stratégie du gouvernement uruguayen pour faire face à la pandémie. L´Uruguay a été le premier pays de la région à mener à terme cette série programmatique.

Par ailleurs, BID Invest, qui propose des financements et des conseils techniques au secteur privé, a signé les contrats suivants :

Colombie : première obligation subordonnée durable avec Banco de Bogotá

Gema Sacristán, directrice générale des affaires chez BID Invest, et Gerardo Hernández Correa, vice-président juridique de Banco de Bogotá, ont signé l´accord de souscription de la première obligation subordonnée durable émise sur le marché international par Banco de Bogotá pour 230 millions de dollars US. L´obligation sera souscrite par IDB Invest (en tant qu´investisseur de premier plan) et d´autres entités multilatérales et fonds d´impact.

Avec cette émission, Banco de Bogotá financera son portefeuille social pour les MPME et les logements à faible revenu ou prioritaires. En ce qui concerne le portefeuille vert, Banco de Bogotá financera, entre autres, les bâtiments verts, les énergies renouvelables, les projets d´efficacité énergétique, l´économie circulaire et l´agriculture durable.

Corée du Sud : accord de confirmation bancaire avec l´agence de crédit KEXIM

Le directeur général de BID Invest, James Scriven, et le président de KEXIM (l´agence officielle de crédit à l´exportation de Corée du Sud), Yoon Hee-Sung, ont signé l´incorporation de cette entité en tant que banque confirmatrice dans le programme de facilitation du financement du commerce extérieur (TFFP, pour son acronyme en espagnol) de BID Invest. Ce programme vise à promouvoir l´intégration mondiale et intrarégionale via le commerce et à garantir la liquidité en période de volatilité des marchés.

Costa Rica : financement du secteur privé à travers Davivienda

James Scriven, directeur général de BID Invest, et Arturo Giacomin, président exécutif de Banco Davivienda Costa Rica (l´une des principales banques privées du pays), ont accordé un financement pouvant atteindre 115 millions de dollars US dans le but d´augmenter son portefeuille de produits verts. Le Costa Rica s´est engagé à un maximum absolu d´émissions nettes en 2030 (aligné sur les objectifs de l´Accord de Paris pour 2050). Le projet contribuera à réduire les émissions de gaz à effet de serre grâce au soutien et au financement de l´agenda environnemental et social des activités bancaires en Costa Rica.

En outre, trois accords signés nous permettront de travailler avec des partenaires clés pour financer des initiatives liées à la décarbonisation, à la biodiversité et à l´éducation en Amérique latine et dans les Caraïbes :

Canada : accord de collaboration pour promouvoir les solutions inspirées de la nature

Pour encourager l'adoption de solutions fondées sur la nature en Amérique latine et dans les Caraïbes, le président Goldfajn et une délégation d'Affaires mondiales Canada dirigée par Cheryl Urban, directrice générale de Développement et institutions financières internationales Canada, se sont rencontrés après la signature d'un programme de 5 millions de dollars canadiens financé par le gouvernement du Canada. Les objectifs sont d´améliorer l´intégration de la biodiversité et des services écosystémiques, d´augmenter les investissements du secteur privé, d´améliorer l´allocation des budgets nationaux et de promouvoir des politiques de genre. Outre cela, il vise à créer les conditions propices dans les pays bénéficiaires pour renforcer la résilience climatique et protéger les écosystèmes tout en créant des opportunités qui répondent aux besoins des secteurs de l´infrastructure, de l´agriculture, de la foresterie et d´autres utilisations des terres.

Caraïbes : accord de collaboration pour décarboner le transport maritime

Le vice-président de la BID pour les pays, Richard Martinez, a signé un accord avec respectivement le président et le directeur général de l'Association maritime des Caraïbes (CSA), Marc Sampson et Milaika Capella Ras, pour accélérer la décarbonisation de l´industrie du transport maritime et promouvoir le développement socioéconomique de la région. De surcroît, l´accord vise à améliorer l´efficience et l´efficacité des activités et des services de transport maritime, ainsi qu´à optimiser les opérations des ports et les activités associées à la connexion avec l´intérieur.

Croatie : programme d´éducation et de transformation numérique dans la région

Le président Goldfajn et le ministre croate des Finances Marko Primorac, ont signé un accord de collaboration pour développer des projets d´éducation pour réduire les inégalités en Amérique latine et dans les Caraïbes. L´objectif est de faire en sorte que les jeunes acquièrent les compétences nécessaires pour prospérer et améliorer leur productivité. Le programme cherchera également que les femmes et les filles puissent avoir plus d´opportunités de développer les compétences de vie, la transformation numérique et la formation aux compétences STEAM (science, technologie, ingénierie, art et mathématiques).

Au-delà de ces engagements, des discussions approfondies ont eu lieu avec les Gouverneurs. Plusieurs accords ont été conclus en soutien stratégique à la région amazonienne. La BID, les pays de la région et les pays donateurs répondent ainsi de manière coordonnée à l´appel urgent pour la protection des écosystèmes du bassin amazonien.

À propos de la BID

La mission de la Banque interaméricaine de développement est d'améliorer les vies. Fondée en 1959, la BID est l'une des principales sources de financement à long terme pour le développement économique, social et institutionnel en Amérique latine et dans les Caraïbes. La BID réalise également des projets de recherche de pointe, fournit des conseils stratégiques, une assistance technique et une formation à des clients des secteurs public et privé dans toute la région. Accédez à notre visite virtuelle.

À propos de BID Invest

BID Invest, membre du Groupe de la BID, est une banque de développement multilatérale engagée à promouvoir le développement économique de ses pays membres en Amérique latine et dans les Caraïbes à travers le secteur privé. BID Invest finance des entreprises et des projets durables pour obtenir des résultats financiers et maximiser le développement économique, social et environnemental de la région. Avec un portefeuille de 15,3 milliards de dollars US d'actifs sous gestion et 375 clients dans 25 pays, BID Invest propose des solutions financières innovantes et des services de conseil qui répondent aux besoins de ses clients dans plusieurs secteurs.