News banner image

Infos

La BID appuiera un programme de 14 millions d´USD pour la conservation de la biodiversité en Bolivie

La Banque interaméricaine de développement (BID) a approuvé un programme de 14 millions pour la conservation des écosystèmes andins.

L´objectif du programme est d´encourager la conservation de la biodiversité agricole ainsi que l´utilisation rationnelle des sols et eaux des écosystèmes verticaux andins (EVAs). Les espèces natives animales et végétales y jouent un rôle clé pour la sécurité alimentaire des ayllus de la zone nord du Potosí et sud-ouest de l´Oruro. Les ayllus sont des structures territoriales d´organisation préhispanique qui existent dans les régions andines de la Bolivie. Le projet est justement basé sur l´utilisation des modes de fonctionnement des ayllus.

Le programme aidera à faire prendre conscience de l´importance de la conservation de l´agro-diversité et la valeur de la conservation de pratiques rationnelles viables d´exploitation de sols et eaux. Ces pratiques seront expliquées et encouragées parmi les bénéficiaires des plans de développement agricole.

Le projet se décompose en 3 parties. Premièrement, le programme communiquera systématiquement des informations sur les sols, les eaux, les ressources et tendances agricoles bio-diversifiées ainsi les impacts du changement climatique. Deuxièmement, il apportera un appui aux politiques publiques et à la mise sur pied d´une structure de régulations (pour la conservation de la biodiversité agricole, des ressources ainsi que l´adaptation au changement climatique). Cette initiative renforcera aussi les capacités locales pour la gestion des écosystèmes verticaux. Pour finir, le programme récupérera et promouvra de meilleures pratiques et techniques en faveur de la biodiversité qui aideront à la restauration des capacités productives des écosystèmes verticaux.

A la fin des 5 ans de programme, il est prévu que six municipalités aient atteint un accord sur une structure de régulations pour l´utilisation soutenable de sols, eaux, forêts ainsi que de la biodiversité native des EVAs. Le programme cherche à atteindre une augmentation annuelle moyenne de la productivité d´au moins 10% et de 15% pour la production d´espèces natives ou introduites (en accord avec les calendriers agricoles traditionnels). Tout cela permettra d´élever de 20% le volume des produits commercialisés aux foires et marchés. 

La Bolivie est un des 15 pays à plus haute biodiversité au monde. Malgré le fait qu´une grande partie du territoire bolivien se trouve dans de bonnes conditions de conservation, 36% de celui-ci est dans une situation limite. L´aire du projet, située dans des zones de moyenne altitude dans le nord du Potosí, est spécialement sensible aux processus d´érosion. Le nord du Potosí et le sud-ouest de l´Oruro sont habités par 270 communautés indigènes avec 38000 habitants. Le projet se focalisera dès le début sur cette aire d´à peu près 2900 kms2. Presque la totalité des habitants y vivent en dessous du seuil d´extrême pauvreté.

Le Ministère bolivien de l´environnement et des ressources aquifères (MMAyA) sera l´agence en charge de l´exécution du projet pour les 5 prochaines années. L´implémentation du projet sera hautement participative puisque l´unité chargée de l´exécution sera guidée par un Comité de conseil composé de représentants d´ayllus, de mairies locales et de membres du propre ministère.

Le programme sera financé par une subvention de 6 millions d´USD du Fonds pour l´environnement mondial (GEF) et des fonds en contrepartie pour un montant de 8,1 millions d´USD. Ces derniers incluent presque 500000 USD du MMAyA bolivien et les ressources provenant d´un prêt de 7,6 millions approuvé auparavant par la BID en faveur de la Bolivie.

La BID est la principale agence exécutrice pour les projets financés par le GEF en Amérique latine et les Caraïbes. La BID a aidé, depuis le début du partenariat en 2004, à obtenir environ 70 millions d´USD pour des projets dans les pays de la région. Ceux-ci sont ou seront financés à partir de ressources du GEF destinées aux subventions. La BID est actuellement impliquée pour un montant de 55 millions d´USD en projets implantés qui sont financés para le GEF.