News banner image

Infos

La BID accorde un prêt de $45 millions au Brésil pour l’amélioration des conditions de vie des enfants vulnérables et des jeunes de l’État du Ceará

La Banque interaméricaine de développement (BID) a approuvé un prêt de $45 millions pour contribuer à l’amélioration des conditions de vie et à l’intégration sociale des enfants, des adolescents et des jeunes exposés à des risques sociaux, ainsi que de leur famille, dans l’État du Ceará au Brésil.

Ces fonds permettront également de développer les capacités de gestion des municipalités et de l’État, surtout dans le domaine social.

Dans le Ceará, le septième État le plus pauvre du Brésil, deux familles sur trois ayant des enfants âgés de moins de 15 ans sont démunies. La plupart des jeunes sont exposés à de sérieux problèmes comme la malnutrition, les grossesses précoces, l’abus des drogues, la violence, le chômage et un faible niveau de fréquentation scolaire.

« La tranche des personnes âgées de moins de 24 ans constitue la moitié de la population de l’État, mais affiche un taux de pauvreté de 50 % et un taux d’indigence de 28 % », a déclaré Mónica Rubio, la responsable du projet à la BID. « La prise en charge de ce segment de la population représente en même temps un défi et une opportunité pour le développement durable du Ceará. »

Pour relever ce défi, le programme sera mis en oeuvre au niveau municipal et ciblera les communes les plus pauvres de l’État, suivant une stratégie intégrée comprenant aussi bien des mesures préventives que correctives. Sur le plan de la prévention, le programme financera des actions s’adressant aux enfants et jeunes vulnérables, tirées du plan d’investissement participatif des municipalités.

Des centres d’éducation de la petite enfance seront créés pour prêter un appui au développement de la petite enfance. Des centres polyvalents, des bibliothèques municipales et des centres sportifs seront construits pour compléter l’éducation des enfants scolarisés et leur permettre de s’épanouir. Par ailleurs, le programme offrira des formations professionnelles aux jeunes et renforcera les centres d’assistance sociale pour venir en aide aux familles et assurer le bien-être collectif.

 

Sur le plan correctif, le programme fournira des orientations et des ressources pour prêter une assistance complète aux adolescents ayant des démêlés avec la justice. Il prévoit notamment de financer la construction d’un foyer de transition et d’un centre de détention provisoire pouvant chacun accueillir jusqu’à 40 mineurs.

Quelque 2500 techniciens et membres de la société civile devraient recevoir une formation sur divers aspects du programme.

Les principaux résultats attendus du programme sont l’amélioration du niveau de scolarité des bénéficiaires et la réduction des comportements à risque tels que l’abus des drogues, la délinquance et les grossesses précoces. En outre, le programme devrait contribuer à la baisse des taux de récidive de la délinquance et renforcer les capacités de gestion sociale des municipalités et de l’État.

Le prêt est accordé pour 25 ans et assorti d’un délai de grâce de cinq ans et d’un taux d’intérêt variable basé sur le Libor. Le coût total du projet est de $64,3 millions, dont $19,3 millions seront fournis par le gouvernement brésilien comme fonds de contrepartie.