News banner image

Infos

La BID accentue les approbations de prêt de 2008 pour atténuer les effets de la crise financière



Le Groupe de la Banque interaméricaine de développement a augmenté son volume d’approbations de prêts, de garanties de crédit et de dons d’environ un quart, le portant au niveau record de $12,2 milliards en 2008, afin d’aider l’Amérique latine et les Caraïbes à faire face à la crise financière mondiale.

 

« La BID s’efforce d’aider la région en ces temps difficiles » a déclaré le Président Luis Alberto Moreno.  « Nous nous employons avec nos pays membres à défendre les progrès qu’ils ont réalisés ces dernières années dans la lutte contre la pauvreté ».

 

La BID a réaffirmé son rôle de principale source de financement à long terme pour l’Amérique latine et les Caraïbes.  Elle a renforcé son soutien à des programmes sociaux conçus pour empêcher des millions d’êtres de retomber dans la pauvreté, et augmenté son financement d’investissements dans l’infrastructure et de réformes essentielles pour stimuler la compétitivité.  La Chine entend devenir membre donateur de la Banque, et l’Espagne et la BID travailleront ensemble dans le cadre d’un important fonds de dons destiné à améliorer les services d’approvisionnement en eau et d’assainissement en Amérique latine.

 

M. Moreno a présenté au Conseil d’administration de la BID son évaluation annuelle de fin d’année le Mercredi 17 décembre.  Le volume total des approbations pour 2008 porte sur des financements de la Banque et de deux de ses filiales : le Fonds multilatéral d’investissement et la Société interaméricaine d’investissement.

 

Au cours de l’année, la Banque a approuvé $11,5 milliards de prêts et de garanties qui seront financés sur les ressources de son Capital ordinaire 2008.  Ces fonds serviront à financer 137 projets des secteurs public et privé.

 

L’ensemble des approbations faites par la Banque comportent également des opérations totalisant $900 millions au titre de son nouveau fonds de liquidités pour aide d’urgence à décaissement rapide.  Ce mécanisme de $6 milliards, créé en octobre, offre une aide financière aux pays en butte à des difficultés temporaires dans leurs efforts en vue d’accéder aux marchés internationaux du crédit en raison de troubles financiers.

 

Le Fonds multilatéral d’investissement (MIF), dont l’action se concentre sur les microentreprises, a approuvé cette année un volume de prêts et de dons de $166 millions.  La Société interaméricaine d’investissement (SII), spécialisée dans le financement de petites et moyennes entreprises, a approuvé un volume total d’opérations de $553 millions.

 

Au total, l’aide du Groupe de la BID s’élève cette année à $12,2 milliards, contre $9,6 milliards l’an dernier.

 

Plus de la moitié du financement approuvé cette année servira à financer des projets dans des secteurs tels que l’énergie, les transports, les marchés de capitaux et la technologie de l’information.  Environ un tiers du total ira aux secteurs sociaux, y compris à des projets d’approvisionnement en eau et d’assainissement et à la prévention de catastrophes naturelles.  Le reste sera consacré à financer des projets de modernisation du secteur public.

 

Du fait de cet accroissement du volume de ses approbations, le portefeuille de prêts de la Banque a atteint $39,6 milliards, en hausse par rapport à son niveau de $34,7 milliards de l’an dernier.  La Banque met en œuvre 623 projets, contre 580 à la fin de 2007.

 

Perspectives pour 2009

 

L’an prochain, les nations d’Amérique latine et des Caraïbes resteront aux prises avec une conjoncture externe défavorable, qui se traduira par une baisse des flux d’investissement étranger et de la demande de matières premières, a déclaré M. Moreno aux administrateurs.

 

Pour l’ensemble de la région, la croissance ralentira l’an prochain, se situant entre 2 et 2,5 %, contre 4,5% en 2008.

 

À court terme, la BID concentrera son action sur l’aide aux programmes gouvernementaux destinés à protéger les pauvres de l’impact de ce ralentissement, a-t-il ajouté.  La Banque continuera également d’investir dans des programmes à plus long terme destinés à promouvoir une croissance durable, à réduire les inégalités sociales et à renforcer les institutions publiques.

 

« La BID réaffirme sa volonté d’aider la région à faire face aux effets de la turbulence qui a secoué récemment les marchés financiers » a déclaré M. Moreno.  « La région doit résister à la tentation de trop s’appuyer sur les succès du passé et œuvrer à la réalisation des objectifs essentiels de promouvoir un développement durable et de réduire la pauvreté ».

 

Faits marquants de 2008

 

En 2008, la BID a pris plusieurs mesures pour répondre plus rapidement aux besoins de ses clients, notamment :

 

  • La création d’une ligne de crédit de $500 millions pour aider les pays à atténuer l’impact de la hausse des prix des produits alimentaires.

  • La création d’un Programme de liquidité de $6 milliards pour une croissance durable afin d’aider les pays aux prises avec des difficultés temporaires d’accès aux marchés du crédit.

  • L’augmentation du nombre de prêts et de dons approuvés pour trois programmes clés de la BID : l’Initiative énergie durable et changements climatiques, l’Initiative eau et assainissement et l’Initiative opportunités pour la majorité.

  • L’approbation de la Chine en tant que membre donateur du Groupe de la BID.  La Chine apportera une contribution de $350 millions au Groupe de la BID pour appuyer certains programmes clés, dont $125 millions pour le Fonds des opérations spéciales, $75 millions pour de multiples fonds fiduciaires et $75 millions pour un fonds de participation géré par la SII.

  • La création du Fonds de coopération pour l’eau et l’assainissement, initiative espagnole qui devrait permettre de fournir jusqu’à $1,5 milliard de dons aux pays d’Amérique latine et des Caraïbes au cours des quatre prochaines années.  Ce fonds sera géré par la BID en partenariat avec l’Espagne et les pays bénéficiaires.

  • La création du Fonds stratégique d’aide au commerce et de l’AcquaFund, qui accorderont des dons pour le financement de projets destinés respectivement à abaisser les barrières commerciales et à améliorer l’accès à l’eau et à l’assainissement.