News banner image

Infos

Haïti et ses partenaires posent la première pierre du Parc industriel de Caracol

CARACOL, Haïti - Le Gouvernement haïtien, de concert avec le gouvernement américain, la Banque Interaméricaine de Développement (BID) et le fabriquant coréen de vêtements Sae-A Co. Ltd, ont officiellement procédé à la pose de la première pierre du Parc industriel de Caracol. Le président haïtien Michel Martelly, en compagnie de l'ancien président américain Bill Clinton, a présidé la cérémonie de ce parc de 246 hectares, l'un des grands et le plus moderne dans les Caraïbes. Des dirigeants locaux et des gens d'affaires, ainsi que plus de 500 membres issus des communautés du Nord et du Nord-Est d’Haïti, ont assisté à l'événement. Le Parc industriel de Caracol permettra de créer des milliers de nouveaux emplois pour les Haïtiens et aidera à lancer Haïti sur la voie de la croissance économique.

Dans son discours liminaire, le Président Martelly a souligné l'engagement de son administration à continuer à rechercher des investissements pour créer des emplois en Haïti. « Haïti est ouverte aux affaires », a-t-il dit.

« Le Parc industriel de Caracol démontre l'impact positif que des investissements étrangers peuvent avoir dans la construction d'une meilleure Haïti », a déclaré le président Clinton. « Elle apportera des dizaines de milliers d'emplois pour les Haïtiens, et je suis fier d'être ici pour l'inauguration des travaux de cet important projet. »

Sae-A Co. Ltd investira 78 millions de dollars pour développer des opérations dans le parc et s'est engagé à embaucher au moins 20 000 Haïtiens pour y travailler. C'est le plus important investissement unique dans l'histoire haïtienne moderne et le président du Sae-A Kim a parlé de l'impact positif à long terme de cet investissement parce qu’il montrera au monde que « le peuple haïtien travaille ardemment, il est très compétitif, et prêt à construire un avenir meilleur pour ses familles. »

La BID a octroyé la somme de 55 millions de dollars pour la phase initiale de la construction de Caracol. Il finance également des programmes visant à favoriser la création de petites et moyennes entreprises locales en vue de fournir des biens et des services aux locataires du parc industriel et aux ouvriers.

« Caracol peut avoir un effet multiplicateur phénoménal dans cette région », a déclaré le président de la BID, Luis Alberto Moreno. « Outre les milliers d'emplois en usine qui seront créés par des grands fabricants, nous verrons de nombreux entrepreneurs locaux démarrer de petites entreprises, en élargissant l'impact économique du parc industriel au-delà de ses barrières.»

Le gouvernement américain s’est engagé pour un montant minimum de 124 millions de dollars de financement pour la fourniture d’au moins 25 mégawatts de production d'énergie électrique, améliorer les installations régionales de santé, construire jusqu'à 5.000 unités de logement à proximité des villes de Ouanaminthe, Fort Liberté, Terrier Rouge, Trou du Nord, Caracol, et Quartier Morin dans le Nord d’Haïti en partenariat avec la BID et Food for the Poor, et de moderniser les installations portuaires régionales.

L'Agence Américaine pour le Développement International (USAID) est chargée de la réalisation des projets. L'ambassadeur américain en Haïti, Kenneth H. Merten, a salué l'investissement du Parc industriel de Caracol et du Sae-A en Haïti comme étant une grande victoire et a déclaré: « L'investissement est la véritable clé pour rendre le peuple haïtien plus prospère, qui à son tour fera de la nation haïtienne, une nation plus indépendante et souveraine. »

Le partenariat entre Sae-A, la BID, les gouvernements haïtien et américain, et la Fondation Clinton aura un impact positif et durable sur l'effort de reconstruction d'Haïti. Le parc symbolise une étape importante dans nos efforts collectifs visant à revitaliser et à élargir l’industrie de l'habillement haïtien et les secteurs de l'industrie légère.

A l’issue de la cérémonie, les fonctionnaires ont pu visiter le chantier, le plus important actuellement en Haïti. Les opérations dans le parc sont censées débuter en Mars 2012.