News banner image

Infos

La BID inaugure le nouveau parc industriel dans le nord d'Haïti

Le complexe industriel génère des emplois et des exportations moins d'un an après son lancement

Le Président haïtien Michel Martelly, la Secrétaire d'Etat Hillary Clinton, l'ancien Président nord-américain Bill Clinton et le Président de la Banque interaméricaine de développement, M. Luis Alberto Moreno, ont participé aujourd'hui à l'inauguration officielle du nouveau Parc industriel de Caracol (CIP, pour ses sigles en anglais) au nord d'Haïti

Le CIP, soutenu par les gouvernements haïtien et américain ainsi que la BID, est un projet qui cherche à promouvoir l'investissement et la création d'emplois dans une région à forts taux de chômage et de pauvreté. Une fois pleinement développé, le parc industriel pourra accueillir jusqu´à 40000 travailleurs, dont les salaires permettront d'injecter mensuellement des millions de dollars dans l'économie locale. 

Dans sondiscours le Président Martelly a déclaré que le parc industriel est un exemple de la bonne coordination entre le gouvernement haïtien et ses bailleurs de fonds. Le projet est aussi la preuve de que la continuité est possible en Haïti, puisque le projet a en effet été promu par son prédécesseur, René Préval. 

«Caracol est l´évidence qu´Haïti est irréversiblement ouvert aux affaires», a-t-il dit. 

L´ancien Président Clinton, qui travaille pour attirer davantage d'investissements en Haïti (avant même le séisme de 2010), a déclaré que le CIP ne servait pas seulement à créer des emplois, mais aussi à attirer des investissements pour le développement, devenant par là même en «un point d'ancrage économique pour la région». 

Parallèlement au CIP, divers pays donateurs et organisations internationales soutiennent des projets complémentaires pour améliorer l'agriculture, le transport, le logement, l'énergie, l'éducation, l'eau et l'assainissement ou encore les services sanitaires dans le nord d'Haïti. 

La Secrétaire Clinton a spécifié qu´à la suite du projet CIP, plus de 100000 personnes dans les communautés environnantes allaient avoir accès à l'électricité. En effet, la centrale du parc industriel –financée par le gouvernement des Etats-Unis- fournira également les villages voisins. «Notre travail en Haïti commence à montrer des résultats», a-t-elle déclaré.

Morenoa rappelé qu'il avait rejoint le Président Martelly et M. Clinton en novembre dernier pour la pose de la première pierre du CIP. «Aujourd'hui, moins d'un an plus tard, le parc industriel de Caracol est désormais une réalité», a-t-il ajouté. 

Depuis 2011, la BID a destiné US$ 105 millions sous forme de subventions pour le développement du parc public à fins industrielles. Un premier déboursement de US $ 50 millions a financé la construction des réservoirs pour les usines, des bâtiments administratifs et d´autres infrastructures de base au sein du parc couvrant 240 hectares. 

Un deuxième déboursement de US $ 55 millions (approuvé en août), servira à financer l'expansion de la CIP, qui a entre temps accueilli ses deux premiers locataires. Le fabricant de textiles coréen Sae-A, qui a déjà embauché et formé près de 1000 travailleurs, a récemment fait sa première livraison à Walmart de vêtements faits à Haïti. 

Peintures Caraïbes, un fabricant haïtien de peintures, est en train d´installer sa deuxième usine dans le CIP, où il projette d´embaucher près de 300 travailleurs. Au départ, l´usine servira à faire face à la demande locale, mais l´entreprise prévoit dors-et-déjà d'exporter vers d'autres pays des Caraïbes. 

Une troisième entreprise,le fabricant de vêtements dominicain D'Clase, a récemment signé un contrat de location et projette d'employer jusqu´à 3600 travailleurs au CIP. 

Le gouvernement américain apporte aussi US $ 124 millions pour le projet CIP. En plus de la nouvelle centrale électrique, l'USAID finance la construction de centaines de maisons dans une communauté proche au parc industriel. 

Les aides de la BID pour le CIP financent également d'autres projets dans les communautés voisines, tels que la gestion des déchets solides ou encore le plan de protection de la baie de Caracol (qui abrite l´une des plus grandes mangroves des Caraïbes). 

La BID et l'USAID ont également financé la préparation d'un plan directeur pour le développement régional, le quel servira de guide au gouvernement haïtien et ses partenaires internationaux dans le but de réaliser d'autres investissements qui puissent aider à augmenter le niveau de vie de la population locale. 

Avant la cérémonie d'ouverture, le Premier ministre haïtien Laurent Lamothe a rejoint les Présidents Clinton et Moreno lors d'une réunion avec d´influents hommes d'affaires intéressés par les perspectives commerciales du pays. Parmi ceux-ci se trouvaient notamment Richard Branson (Président du groupe Virgin), Dennis O'Brien (Digicel), Alfonso Fanjul (Florida Crystals) ou encore Frank Raineri (Punta Cana). 

Ont également assisté àl'événement des personnalités du cinéma international et de la mode qui sont aujourd´hui des défenseurs du développement d´Haïti. Entre eux se trouvent Sean Penn, Ben Stiller, Maria Belo, Donna Karan ou encore Petra Nemcova. 

La BID est le premier bailleur de fonds multilatéral d´Haïti. Depuis le séisme de 2010, la Banque a approuvé US $ 649 millions sous forme de subventions et versé près de US $ 450 millions au gouvernement haïtien pour la mise en place de projets dans des secteurs stratégiques tels que l'agriculture, l'éducation, l'énergie, les transports, l'eau et l'assainissement ou encore la dynamisation du secteur privé.