News banner image

Infos

La BID fait don à Haïti d’US $ 50 millions pour le Parc Industriel de Caracol

Des fonds pour des nouveaux bâtiments, l’amélioration des conditions environnementales et sociales, la protection de la baie de Caracol

La Banque interaméricaine de développement (BID) a annoncé l’accord pour l’octroi d’un don pour Haïti s’élevant à US$ 50 millions. Ces fonds sont destinés à la deuxième phase de construction du Parc Industriel de Caracol dans le nord du pays caribéen.

La BID prévoit de verser un total d’US$ 180 millions sur six ans pour le développement du nouveau parc industriel, qui s’étend sur une superficie de 250 hectares de sol public. Après la finalisation des travaux, le parc pourra accueillir jusqu’à 40 000 travailleurs dans une région caractérisée par la pénurie d’emploi formel.

Depuis l’octroi de la première subvention de la BID d'US$ 55 millions pour le projet en juillet 2011, le Parc Industriel de Caracol a pu accueillir son premier locataire, une entreprise de textile coréenne qui a dors-et-déjà commencé à embaucher et à former des centaines de travailleurs qui feront des vêtements destinés au marché américain.

La Société Nationale des Parcs Industriels (SONAPI) est l’organisme propriétaire de ce nouveau parc ainsi que d’un autre plus ancien situé à Port-au-Prince. La SONAPI négocie actuellement avec d’autres entreprises étrangères et locales qui souhaitent investir dans le nord du pays. Une société haïtienne de peintures, qui a déjà signé les contrats pour s’installer à Caracol, emploiera jusqu’à 300 personnes.

Les fonds de la BID financent la construction de bâtiments industriels, administratifs et résidentiels, de routes internes, de stations d’épuration de l’eau et de connexions aux services de base. Cette nouvelle subvention permettra de financer des études hydrologiques supplémentaires et d’employer des firmes qui assureront la gestion et l’entretien du parc industriel et veilleront à l’application par les locataires des normes relatives au droit du travail, a la santé et a la sécurité en plus des garanties sociales et environnementales.

Ces investissements sont appuyés par des subventions du gouvernement des Etats-Unis, qui a financé la construction d'une centrale électrique pour le parc industriel. Cette installation a par ailleurs une capacité suffisante pour desservir les villages environnants. Les fonds nord-américains financent également la construction de centaines de maisons dans une communauté voisine.

En plus de l’aide pour le parc industriel, la BID fournira de l’assistance technique aux administrations municipales de la région afin de renforcer leurs capacités de planification urbaine et de gestion des services publics de base. La Banque financera aussi des petits travaux tels que des routes d'accès, des centres communautaires et un centre pour la gestion et recyclage de déchets solides.

Les fonds de la BID soutiennent également un projet en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le développement et le Fonds pour l'environnement mondial dans le but de créer une zone protégée et une réserve marine dans la baie de Caracol, laquelle compte un vaste réseau de mangroves.

Parallèlement, la BID fournit de l’assistance technique pour renforcer la capacité institutionnelle de la SONAPI et que celle-ci soit capable d´attirer davantage d’investissements.

En outre, la BID appuie des programmes qui visent à construire des logements, des écoles et des réseaux d’eau et d’assainissement dans les communes à proximité du parc industriel. D’autres projets financés par la BID renforcent le développement du nord du pays à travers des actions dans les domaines de l’agriculture ou encore du transport.

De nos jours, la BID est le principal bailleur de fonds multilatéral d’Haïti. Depuis le séisme de 2010 la Banque a approuvé US$ 590 millions en subventions et déboursé plus d’US$ 479 millions pour des projets dans l’agriculture, l’éducation, l’énergie, les transports et le développement du secteur privé.

Contacts avec la presse