News banner image

Infos

La BID appuie la reprise économique et la viabilité fiscale du Mexique grâce à un don d´un milliard dollars

La Banque interaméricaine de développement a approuvé aujourd´hui un prêt d´un milliard de dollars afin d´appuyer la consolidation de la viabilité fiscale et la reprise économique du Mexique.

L´approbation du « Programme pour aider à la consolidation de la viabilité fiscale » est une reconnaissance des politiques publiques menées par les autorités mexicaines visant à mitiger l´impact de la crise financière internationale sur son économie, à renforcer les finances publiques et améliorer la qualité de la gestion fiscale.

Pendant l´année 2009 l´économie mexicaine a souffert la plus importante contraction depuis les années 1930 en raison de sa forte intégration dans les marchés financiers internationaux et la chute de ses exportations. Le tout a engendré une brusque diminution des ressources fiscales nationales, tant à cause des taxes comme de l´activité pétrolière. Au-delà de l´impact de la crise financière sur le trésor public, la diminution de la production d´hydrocarbures limitera les ressources liées au pétrole dans le moyen terme.

Dans ce contexte le gouvernement du Mexique a adopté un programme économique. Celui-ci cherche d´un côté à maintenir des mesures contre-cycliques entre 2010 et 2012 et d´un autre côté à consolider la viabilité des finances publiques. Parallèlement, les autorités ont implémenté un paquet de mesures pour accroître l´efficacité, l´efficience et la transparence de la gestion fiscale.

Le prêt de la BID aide le gouvernement mexicain dans quatre domaines.

  • assure la stabilité macroéconomique et financière au même temps qu´il épaule une politique fiscale de relance contre-cyclique pour accélérer la reprise économique.
  • Il augmente les ressources financières à travers une réforme des taxes fin 2009 et mène à terme une modernisation prolongée des administrations de taxes et douanes.
  • Il réduit la vulnérabilité fiscale à travers de nouvelles normes fiscales et de la responsabilisation budgétaire. Ces mesures cherchent à protéger les finances publiques des désastres naturels et des fluctuations des prix du pétrole.
  • Il améliore la qualité de la gestion fiscale et financière à travers l´implémentation d´un système de comptabilité gouvernemental homogène commun aux trois niveaux de gouvernance. Par ailleurs est aussi mise en place la création d´un Compte Unique du Trésor.

Le programme correspond à un prêt basé sur une politique (PBL) financé avec des ressources qui seront déboursées d´une seule fois. Le prêt, à taux d´intérêt basé sur le LIBOR, est à 20 ans avec un période de grâce de 5 ans.