News banner image

Infos

La BID lance un concours pour la sélection de plans d’affaires pour des projets touristiques aux Caraïbes

La Banque interaméricaine de développement organisera un concours en vue de sélectionner des plans d’affaires pour des projets touristiques aux Caraïbes dont la chaîne de valeurs fait intervenir les communautés à faibles revenus. Le concours, qui est organisé par l’Initiative Opportunités pour la majorité de la BID, est ouvert aux entreprises établies aux Bahamas, à la Barbade, au Guyana, en Haïti, en Jamaïque, au Surinam et à Trinité-et-Tobago.

Les plans d’affaires admissibles doivent intégrer les communautés à faibles revenus comme fournisseurs ou distributeurs de biens ou de services, de sorte que les entreprises et les résidents locaux bénéficient de l’élaboration de projets touristiques. Les propositions seront jugées sur des critères tels que les innovations, l’impact économique, social et environnemental sur les communautés où seront réalisées des projets, le potentiel de croissance, la solvabilité, la capacité de mise en œuvre et la possibilité de les reproduire ailleurs.

Les participants devront soumettre avant le 9 avril 2010 un résumé de trois pages de leur projet et une présentation générale de leur entreprise sur une page. Les spécialistes de la BID examineront les propositions et sélectionneront jusqu’à 10 projets à étudier de façon plus approfondie. Après avoir participé à un atelier, les candidats compléteront leur plan d’affaires pour un dernier cycle de présentations prévu le 23 juillet 2010 devant un panel de jurés indépendants.

Les propositions gagnantes bénéficieront de services de consultants de $25 000 auprès de cabinets de renommée internationale spécialisés dans le développement du tourisme afin de préparer des plans d’affaires leur permettant de pouvoir accéder à des financements.

Opportunités pour la majorité est une initiative spéciale de la BID qui favorise et finance des modèles économiques inspirés du secteur privé, destinés à fournir des produits et des services de qualité, à créer des emplois et à permettre aux communautés à faibles revenus de rejoindre l’économie officielle en Amérique latine et aux Caraïbes.