News banner image

Infos

La BID prête $70 millions à la Barbade pour améliorer la gestion des ressources en eau et l’application des normes sanitaires agricoles et alimentaires

La Banque interaméricaine de développement a accordé deux prêts d’un montant total de $70 millions à la Barbade. Le premier prêt est destiné à l’amélioration de la gestion et de la durabilité des ressources en eau du pays ; le second vise à renforcer l’application des normes sanitaires agricoles et alimentaires.

Ces deux opérations devraient être bénéfiques aux populations et au secteur touristique de l’île, qui est d'une grande importance.

La BID a récemment confirmé son soutien ferme au Gouvernement barbadien en annonçant la nouvelle Stratégie-pays 2009-2013.

Le premier prêt qui s’élève à $50 millions permettra à l’Autorité des eaux d’améliorer ses infrastructures et l’efficacité de ses opérations

Grâce aux fonds de la BID, l’Autorité des eaux de la Barbade (BWA) pourra améliorer ses infrastructures et son efficacité opérationnelle et moderniser son cadre institutionnel.

La Barbade est l’un des 15 pays du monde confrontés à la plus grave pénurie d’eau. Son niveau d'extraction actuel des eaux souterraines dépasse les rendements admissibles. Par conséquent, le développement et les nombreuses demandes d’expansion touristique se heurtent au manque d’eau douce.

Le prêt de la BID permettra de moderniser la structure organisationnelle de la BWA et de renforcer son efficacité par la mise œuvre d’un plan d’entreprise et la mise à niveau des systèmes de facturation et de recouvrement.

L’installation de 50 000 nouveaux compteurs et la rénovation des infrastructures du réseau d’alimentation en eau devraient réduire l’eau non comptabilisée (différence entre la quantité totale d’eau produite et l’eau facturée) d’au moins 10 %, ce qui renforcera la situation financière de la BWA.

En outre, les taux de turbidité de l’eau et de désinfection seront revus à la hausse et la pression sera augmentée pour assurer la continuité de service.

Le problème de l’évacuation des eaux usées qui sont nuisibles autant pour la santé publique que pour l’état des plages et des récifs coralliens, sera résolu grâce à l’application d’un plan de traitement des eaux usées qui prévoit la réutilisation des eaux traitées.

La BWA espère que d’ici la fin de ce programme de cinq ans, toutes les mesures prises augmenteront le taux de satisfaction des consommateurs à 75 %, représentant le pourcentage de ceux qui jugent ses services satisfaisants ou très satisfaisants.

Ce premier prêt est accordé pour une période de 25 ans avec un délai de grâce de 5 ans et assorti d’un taux d’intérêt variable basé sur le LIBOR. Le Gouvernement de la Barbade fournira $3 millions comme fonds de contrepartie.

Le deuxième prêt, de $20 millions, contribuera à ériger les normes sanitaires agricoles et alimentaires aux niveaux internationalement admis

Ce programme aura pour but d’améliorer la santé des populations et la qualité des aliments produits localement ou importés en élevant les normes sanitaires agricoles et alimentaires aux niveaux internationalement admis. Il sera bénéfique aux habitants du pays en général et au secteur touristique en particulier.

À cet effet, le programme soutiendra la mise en place du système national de contrôle sanitaire agricole et alimentaire (NAHFCS) et de l’agence nationale chargée du contrôle sanitaire agricole et alimentaire (NAHFCA).

Le programme comprendra aussi la remise en état des laboratoires et des établissements de surveillance et de quarantaine, surtout au niveau des points d’entrée dans l’île, car la Barbade importe l’essentiel des aliments qu’elle consomme.

Une grande partie des fonds sera utilisée pour la rénovation des bureaux d’inspection et établissements de quarantaine et la construction d’au moins deux laboratoires. Le bureau de surveillance de l’Autorité portuaire de Bridgetown sera déplacé, agrandi et modernisé pour avoir une meilleure capacité de surveillance et de mise en quarantaine des plantes et animaux. La zone de surveillance de l’aéroport international Grantley Adams sera étendue et dotée du matériel et de l’espace sécurisé nécessaires pour les examens et les quarantaines.

De nouveaux laboratoires de phytopathologie et d'entomologie seront construits et équipés au ministère de l’Agriculture ; un personnel supplémentaire sera recruté et formé aux normes du système international d’agrément des laboratoires.

Ce prêt est accordé pour une période de 25 ans avec un délai de grâce de quatre ans et assorti d’un taux d’intérêt variable basé sur le Libor. Le Gouvernement de la Barbade fournira $8 millions comme fonds de contrepartie.

Contacts avec la presse