News banner image

Infos

La Bolivie étendra son réseau d’approvisionnement en eau et en énergie renouvelable grâce à des prêts de la BID d’un montant de $106 millions

La Bolivie étendra l’accès à de l’eau salubre, à l’irrigation et à l’électricité renouvelable tout en protégeant un bassin versant essentiel grâce à des prêts d’un montant de
$106 millions approuvés par le Conseil d’administration de la Banque interaméricaine de développement.

Le Projet à volets multiples de Misicuni permettra d’accroître l’alimentation en eau pour l’utilisation domestique et l’irrigation dans la Vallée de Cochabamba tout en produisant de l’électricité destinée au Réseau national interconnecté de la Bolivie. La région de Cochabamba souffre de plus en plus de la rareté de l’eau aussi bien pour la  consommation humaine et pour l’agriculture et la Bolivie devra étendre sa capacité de production d’électricité pour faire face à cette demande croissante.

« À travers ce projet, la Bolivie est en train de démontrer que lorsque l’eau est gérée de manière durable, elle peut devenir une ressource stratégique qui améliore la santé humaine, augmente la production alimentaire et l’accès à une énergie propre et renouvelable », a déclaré le Président de la BID, M. Luis Alberto Moreno.

Les prêts de la BID, d’un montant total de $101 millions, serviront à construire le volet hydroélectrique du projet de Misicuni, qui comprendra des ouvrages de transport d’énergie électrique et des équipements connexes. Ce projet apportera 80 MW d’électricité au réseau électrique national. La construction du barrage sur le fleuve Misicuni, qui a démarré en juin 2009, devrait coûter $85 millions et est financé actuellement par le Gouvernement italien, la Préfecture de Cochabamba, le Trésor national bolivien et la Société andine de développement.

Un financement additionnel de la BID d’un montant de $5 millions servira à financer le Projet de gestion de l’environnement dans le bassin versant de Misicuni. Ce projet complétera et renforcera les mesures visant à atténuer les impacts indirects du Projet de Misicuni sur l’environnement et la population dans le bassin versant du barrage. 

Précisément, ces fonds serviront à réduire la susceptibilité à l’érosion, à renforcer la gestion de l’eau et à protéger les habitats prioritaires dans les zones du bassin versant les plus exposées à ces risques. Ils serviront à promouvoir des mesures de conservation des sols et de l’eau et des solutions durables et génératrices de revenus offrant une alternative à l’agriculture de subsistance au sein des communautés déplacées à cause de la construction du barrage.

Le projet financé par la BID aidera également les familles déplacées vers des terres productives avoisinantes en raison des activités de construction du barrage de Misicuni, ainsi que d’autres communautés affectées à développer leurs activités agricoles.

Contacts avec la presse