News banner image

Infos

Haïti éradiquera les maladies tropicales négligées grâce aux programmes d’alimentation en eau et d’assainissement financés par la BID et l’Espagne

Les autorités haïtiennes utiliseront les dons accordés la semaine dernière par l’Espagne et la Banque interaméricaine de développement en lançant une initiative intégrée de lutte contre une importante source de maladies.

Une partie des dons servira à financer une campagne d'éradication des vers intestinaux liés à la mauvaise qualité de l’eau et des services d’assainissement. La campagne mettra un accent particulier sur la prévention et le traitement des enfants âgés de 1 à 15 ans et des femmes en âge de procréer.

En Haïti, les vers intestinaux tels que les ascaris, les trichuri et les ankylostomes sont de grands vecteurs de maladies qui causent anémie, retard de croissance et malnutrition, et affectent le développement physique et cognitif. L'un des meilleurs moyens de lutte contre ces maladies incapacitantes est une approche intégrée associant la prévention et le traitement des populations à risque aux investissements dans les infrastructures d’alimentation en eau et d’assainissement.

La campagne aura pour objectifs d’améliorer la santé et de réduire la mortalité maternelle et infantile en encourageant l’adoption durable de comportements hygiéniques comme le lavage des mains avec de l’eau propre et du savon, le dépôt des matières fécales dans des latrines à fosse, ainsi que le traitement de l’eau destinée à la boisson et sa conservation dans des récipients propres. Ces activités seront financées à hauteur de $900 000, prélevés sur le don de $39 millions approuvé conjointement par le Gouvernement espagnol et la BID pour l’expansion et la remise en état des services d’alimentation en eau et d’assainissement en Haïti. (Voir le lien à droite pour plus d’informations).

Les infections causées par les vers intestinaux font partie des maladies tropicales négligées : 13 infections parasitaires et bactériennes font particulièrement des ravages parmi les populations les plus pauvres de la planète. Facilement transmissibles, notamment par la piqûre d’un moustique ou le contact avec de l’eau contaminée, les maladies tropicales négligées entraînent la cécité, handicapent, défigurent et constituent une cause de stigmatisation des personnes défavorisées qui n’ont pas accès à l’eau potable et aux services de santé.

Le projet d’Haïti s’inscrit dans le cadre d’un partenariat entre la BID et le Réseau mondial de lutte contre les maladies tropicales négligées, une initiative du Sabin Vaccine Institute et de l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS). Grâce au soutien financier de la Fondation Bill & Melinda Gates, ce partenariat a entrepris le développement d’une approche collaborative et globale de lutte contre les maladies tropicales négligées dans les Amériques. (Voir le lien à droite pour plus d’informations sur ce partenariat, en anglais).

Contacts avec la presse