News banner image

Infos

Des organisations basées en Équateur, au Salvador, à Haïti, au Honduras et au Nicaragua gagnent des subventions de la BID pour des projets novateurs au profit des pauvres

ASUNCION, Paraguay  –  Quatre projets novateurs pilotes seront financés grâce à des subventions octroyées par la Banque interaméricaine de développement en vue d’améliorer les conditions de vie des pauvres en Amérique latine et dans les Caraïbes. Les lauréats sont des organisations internationales et régionales, et les projets en question seront exécutés dans cinq pays de la région.

Le président de la BID, Luis Alberto Moreno, a décerné aujourd’hui les prix récompensant des projets réalisés en Équateur, au Salvador, à Haïti, au Honduras et au Nicaragua lors d’une cérémonie qui a eu lieu à l’occasion du Forum de la microentreprise se tenant du 8 au 10 octobre.

Nombre de technologies d’avenir ne touchent pas les pauvres par manque d’infrastructures de communication ou de ressources. Un nouveau programme de la BID s’efforce de combler cette lacune en réunissant les innovateurs des pays en développement et des pays avancés et les gens susceptibles de bénéficier des innovations. Souvent, ceux qui conçoivent les solutions technologiques ne savent pas que leurs inventions peuvent aider à résoudre les problèmes rencontrés par les personnes démunies, tandis que ceux-ci ne savent pas que cette technologie existe.

Le programme de subvention, « Innovation pour un développement sans exclusion », est coparrainé par le Fonds fiduciaire de l’Italie sur les technologies de l’information et la communication et le Fonds de la BID pour les opérations spéciales.

La demande de propositions a été ouverte aux projets pilotes reposant sur des technologies nouvelles, de nouvelles utilisations ou des inventions réalisées à partir de technologies existantes qui impliquent l’adaptation et/ou l’application de technologies existantes aux besoins des communautés ou aux conditions environnementales, géographiques ou géologiques locales, ou sur l’identification de nouveaux modèles économiques pour l’utilisation à grande échelle d’applications et d’outils novateurs accessibles aux pauvres.

En raison de l’importance particulière qui a été accordée à la participation du secteur privé, près d’un tiers des projets ont été présentés par des entreprises privées, tandis que les actions de sensibilisation menées en direction des organisations dans tous les pays membres de la BID ont favorisé une collaboration fructueuse entre les institutions opérant dans les pays en développement et les pays développés.

Un jury international, comprenant des personnes issues du milieu universitaire ou spécialisées dans le domaine de l’innovation, du capital-risque et de la technologie, a sélectionné les quatre meilleurs projets sur un total de 141 propositions.

Les subventions ont été accordées aux projets suivants :

* Construction de la chaîne de valeur d’Haïti : Culture, transformation et fourniture d’aliments nutritifs

Dans le but d’améliorer la nutrition de l’enfant et la chaîne de valeur dans le secteur agricole, Meds and Food for Kids http://www.medsandfoodforkids.org (États-Unis/Haïti) s’attachera dans un premier temps à améliorer la production d’arachide à Haïti grâce au programme de certification pour la sécurité alimentaire de l’UNICEF, ce qui permettra d’utiliser l’arachide produite localement dans la production du Medika Mamba (« médicament à base de beurre d’arachide ») propre à l’exportation ou d’aliments thérapeutiques prêts à la consommation. Grâce à ce projet, les aliments thérapeutiques prêts à la consommation produits à Haïti pourront être vendus à l’UNICEF et à d’autres organisations opérant en Haïti ; il assurera un revenu régulier aux producteurs d’arachide pour la satisfaction des besoins de subsistance ; et il améliorera l’accès des enfants haïtiens à ces aliments nutritifs. À l’heure actuelle, moins de 1 % des enfants en Haïti reçoivent des aliments thérapeutiques prêts à la consommation, alors qu’environ 23 % d’entre eux souffrent de malnutrition.

* Connectivité sans fil à moindre coût basée sur des technologies d’exploitation libre

The Politecnico di Torino (Italie) et Fundación Ñambi (Équateur) http://www.polito.it s’emploient à combler le retard en matière de connectivité dont souffre la province d’Orellana afin de réduire l’isolement des établissements scolaires et des formations sanitaires locales, améliorer les services publics aux collectivités locales, et favoriser la création de structures de TI et étendre l’accès des communautés locales aux connaissances techniques. Utilisant un émetteur sans fil à grande distance mis au point par les laboratoires iXem de l’université, ce projet mettra la technologie au service de la promotion du développement humain dans une zone reculée.  

* Innovation en matière de technologie médicale au Nicaragua

L’Initiative sur les innovations en matière de santé au niveau international du Massachussetts Institute of Technology (MIT) coopère avec ses partenaires extérieurs au Nicaragua, CARE et le Centre nicaraguayen de recherche et d’études sur la santé (CIES) (http://web.mit.edu/d-lab) afin de réduire le retard accusé dans l’acquisition des innovations en matière de technologie médicale. Le projet produira des kits de formation biomédicale faciles à utiliser en vue de mettre les techniques biomédicales les plus avancées à la portée des personnes démunies au Nicaragua. Les kits emploient une variété de produits révolutionnaires tels des outils de diagnostic à moindre coût (“Lab on a chip”) et l’informatique sanitaire mobile.

* Le modèle BoliviaMall au Salvador et au Honduras

DIGIBOL (BoliviaMall.com, EcuadorMall.com, LatinAmericanMalls.com) appliqueront le modèle BoliviaMall au Salvador et au Honduras, ce qui permettra l’accès des petits artisans et d’autres producteurs à la vente par Internet, leur ouvrant ainsi des marchés plus étendus.