News banner image

Infos

Fonds de la BID à l’appui d’un projet d’entreprenariat féminin dans les bidonvilles haïtiens

Un don du Fonds multilatéral d’investissement (MIF) de la Banque interaméricaine de développement aidera la Fondation Yéle Haïti à établir un centre d’appui entrepreneurial pour guider les femmes qui exploitent des micro-entreprises appelées « cuisines » dans les bidonvilles de Port-au-Prince.

Fondée par le musicien et producteur haïtien Wyclef Jean, la légitimité de Yéle est bien établie dans les quartiers les plus pauvres de la capitale haïtienne, où ont été menés à bien divers projets axés sur l’éducation, la santé, l’assainissement, les sports et la culture.

Yéle jouit aussi d’une solide réputation de partenariats couronnés de succès, notamment les activités entreprises avec l’ONG haïtienne Bureau de nutrition et du développement, le Programme alimentaire mondial des Nations Unies, l’entreprise de communications mobiles Voilà et l’Agence canadienne de développement international, qui tous ont apporté leur appui à un projet visant l’établissement de cuisines dans les bidonvilles de Port-au-Prince, notamment Cité Soleil et Bel Air.

« Dans le cadre de ce partenariat, nous avons été en mesure de développer un modèle unique de micro-entreprises, les Yéle Cuisines » a déclaré la présidente de Yéle Haïti, Maryse Pénette-Kedar. « Wyclef Jean et tous les membres de la fondation sont enchantés par cette nouvelle expérience et nous nous réjouissons de travailler de concert avec la BID afin d’offrir de nouvelles opportunités à des milliers de femmes en Haïti », a-t-elle ajouté.

Le projet appuyé par le MIF renforcera la capacité de Yéle à promouvoir l’entreprenariat en dispensant une formation et en assurant une assistance aux femmes des cuisines et autres personnes désireuses de démarrer de petites entreprises dans leurs quartiers. Le centre d’appui entrepreneurial de Yéle sera en mesure de conseiller les clients quant à la manière de préparer des plans directeurs, et de maintenir une comptabilité de base, une gestion financière et un plan de commercialisation.

Quinze cuisines au moins, qui assureront un emploi direct à quelque 225 femmes et créeront des emplois supplémentaires dans leurs communautés, seront appuyées par ce projet. En outre, les cuisines établiront une coopérative qui centralisera la logistique et les achats.

Le MIF contribuera au projet à hauteur de $357 680 et Yéle fournira l’équivalent de $153 000 en fonds de contrepartie.

Le MIF, fonds autonome géré par la BID, encourage le développement du secteur privé en Amérique latine et dans les Caraïbes, en mettant l’accent sur les micro- et petites entreprises. Au cours de la dernière décennie, le Fonds a joué un rôle clé pour développer le microfinancement dans la région.