News banner image

Infos

Promotion des énergies renouvelables en Haïti, aux Bahamas et à la Barbade

Des dizaines de milliers d’Haïtiens ayant perdu leurs maisons à Port-au-Prince ont quitté la ville et ont migré vers des villages ruraux ou des campements provisoires. Des organismes internationaux d’aide fournissent actuellement leur concours à la construction de dispensaires, d’écoles, de centres administratifs et d’entrepôts dans certains de ces villages, qui sont situés dans des zones reculées dépourvues d’accès aux services de base.

Mais bien que ces nouveaux bâtiments soient en voie d’achèvement, il manque de l’électricité pour faire fonctionner les lumières et les équipements de base. Les groupes électrogènes diesel portatifs ne sont pas une solution digne d’intérêt car ils nécessitent l’utilisation d’un type de combustible, le carburant diesel, qui connaît fréquemment des ruptures d’approvisionnement et doit être transporté par camion sur des routes primitives rendues impraticables pendant la saison pluvieuse.

Aujourd’hui, grâce à un financement de $1,5 million provenant des dons combinés du Fonds pour l’environnement mondial (FEM) et la Banque interaméricaine de développement  (BID), plusieurs de ces villages seront bientôt équipés de dispositifs d’énergie solaire autonomes capables de fournir de l’électricité à l’ensemble d’immeubles annexe, de même que des réfrigérateurs solaires pour conserver les vaccins dans les hôpitaux d’urgence.

Solar Electric Light Fund (SELF), une organisation à but non lucratif possédant une longue expérience dans l’installation de systèmes solaires photovoltaïques (PV) en Haïti et dans d’autres pays en développement, s’est vu attribuer le marché pour l’installation et l’exploitation de ces systèmes dans les villages et les hôpitaux déjà identifiés par le gouvernement haïtien. L’entreprise assurera aussi la maintenance des systèmes et la formation pendant la première année d’exploitation dans le but de préparer la compagnie publique d’électricité d’Haïti à reprendre à l’avenir les activités de maintenance.

Entre-temps, les fonds du FEM et de la BID financent un éventail de projets dans le domaine des énergies renouvelables (RE) et de l’efficacité énergétique (EE) aux Bahamas et à la Barbade.

Aux Bahamas, la BID a fourni plus de $1,4 million sous forme d’assistance technique pour évaluer le potentiel en matière d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique ainsi que pour renforcer les institutions qui assurent la réglementation du secteur de l’énergie. En outre, la BID et le FEM ont approuvé $1,5 millions de dons pour la mise en œuvre de programmes pilotes en matière d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique dans les bâtiments publics, immeubles commerciaux et d’habitation aux Bahamas. Ces programmes utiliseront des systèmes PV connectés au réseau électrique, des chauffe-eau solaires au niveau des immeubles d’habitation et des lampes fluorescentes compactes en vue de faciliter le retrait progressif des lampes à incandescence. La mise en œuvre du projet débutera en juillet 2010.

À la Barbade, la BID a approuvé un montant de plus de $2 millions sous forme d’assistance technique pour promouvoir le Cadre relatif aux énergies renouvelables à la Barbade (SEFB), qui est un volet crucial de la stratégie du gouvernement pour réduire sa dépendance à l’égard des combustibles fossiles. Grâce au financement mis à disposition par le FEM, la BID fournira également $1 million sous forme de dons pour des projets pilotes en matière d’efficacité énergétique, de promotion des lampes fluorescentes compactes et des wattmètres, ainsi que pour des systèmes PV et des microprojets de production d’énergie éolienne.