Infos

Des portables pour combler le fossé numérique

Si vous vous trouvez par hasard près de l’entrée de l’école primaire Sharon à Jackson, à la Barbade, lorsque la sonnerie annonce la fin des classes, vous verrez des enfants sortir en trimbalant des ordinateurs portables avec la même nonchalance qu’ils réservent habituellement aux vieux manuels scolaires. Les ordis — des modèles robustes, à l’épreuve des chocs, conçus pour survivre aux bagarres dans les cours d’école — s’inscrivent dans un effort original visant à combler le fossé numérique dans les écoles les plus pauvres du pays.

C’est un Programme septennal d’amélioration de l’enseignement qui a été lancé à la Barbade il y a plus d’un an. Doté de 213 millions de dollars et financé en partie par un prêt de 85 millions de dollars de la BID, il vise à améliorer l’utilité et l’efficacité des programmes scolaires, des méthodes pédagogiques et des mécanismes d’évaluation. Il s’agit, selon le gouvernement, de rien de moins que d’" augmenter le nombre de jeunes qui contribuent au développement social, culturel et économique durable de la Barbade ".

Outre le perfectionnement des ressources humaines et la réforme des programmes scolaires, le programme a pour grand axe aussi la remise en état des écoles pour permettre l’installation d’ordinateurs et de réseaux de données. Mais selon Bruce Hackett, le spécialiste de la BID qui collabore à ce projet à la Barbade, il y a quelques vieux bâtiments qui présentent un défi particulier à cet égard. " Certaines écoles dans les quartiers populaires étaient autrefois des églises, xplique-t-il. Il y a donc une salle ouverte avec des cloisons pour les divers espaces réservés aux classes individuelles. " Or les fils devant servir aux réseaux informatiques peuvent difficilement être installés dans ces cloisons, et pour l’instant il n’est pas question de bâtiments neufs.

Soucieux d’assurer l’égalité devant les technologies sans grever les budgets, le gouvernement a décidé de faire appel à la société CCST IT, qui se spécialise dans les technologies de l’information et qui est le partenaire barbadien de la société NETSchools, une firme américaine qui assure des services d’apprentissage et de gestion des programmes informatisés. Dans le cadre d’un programme pilote dans trois écoles de la Barbade, la CCS a mis sur pied un réseau local sans fil et elle a prêté des portables solides, appelés StudyPros, dont les élèves peuvent se servir partout dans l’enceinte de l’école et chez eux aussi.

Les portables comportent le traitement texte et le tableur habituels, ainsi qu’un logiciel pour naviguer sur l’Internet. La CCS donne également aux enseignants accès à un Système d’information scolaire (AIS) administré par la société NETSchools, qui comporte plus de 24 000 sites Web liés aux programmes d’études, un programme de gestion des programmes et des ressources ainsi qu’un système d’encadrement des classes.

Les enfants ont accès à l’Internet au moyen du serveur de l’école ou chez eux s’il y a le téléphone, précise Hackett. " Cette formule, qui s’est révélée flexible sans peser sur les finances scolaires, familiarise les élèves et leurs parents avec les technologies de l’information et l’Internet, affirme-t-il. Les enfants semblent aimer les portables parce qu’ils peuvent les apporter à la maison, les partager avec leur famille et consulter l’Internet pour faire leurs devoirs. "

Au total, 1 148 StudyPros et 76 portables pour les enseignants sont en usage dans les deux écoles primaires et l’école secondaire qui font partie du programme pilote, selon Hackett. Ce programme de réforme va monter en puissance : trois autres écoles viendront s’ajouter lors de la deuxième phase. D’autres écoles visées par le programme de réforme sont peu à peu branchées et dotées d’ordinateurs de bureau. Selon le directeur du programme de réforme, Alies Jordan, le ministère de l’Éducation, suit de près la mise en œuvre et l’impact de cette solution technologique innovante et pourrait à l’avenir l’étendre à d’autres écoles. Cela dépendra des résultats du programme pilote.

Pour en savoir plus sur le programme de réforme de l’enseignement à la Barbade, voir les liens ci-contre.