Sauter navigation global
Infos
BID - Accueil > Infos
Comment Tool Commentez
Comment Tool Commentez

Votre commentaire pour cette page:






Share Tool Partager
close Share Tool Partager

Communiqués de presse

7 avr. 2008

La BID a approuvé un volume record de $9,6 milliards de financements pour de nouvelles opérations en 2007

Priorité à l’infrastructure, au secteur privé et à l’allégement de la dette de l’Amérique latine et des Caraïbes

Le Rapport annuel souligne de nouvelles initiatives destinées à faire de la BID un « partenaire indispensable » pour la région

D’après le dernier Rapport annuel de la BID, le Groupe de la Banque interaméricaine de développement a mis en œuvre un programme de prêts record, approuvant en 2007 $9,6 milliards de financements de projets en Amérique latine et aux Caraïbes.

Abstraction faite des prêts pour secours d’urgence, ce montant a atteint un niveau record.  Pour la 14ème année consécutive, la BID a été la principale source de financement multilatéral de prêts à l’Amérique latine et aux Caraïbes.

Ce total comprend $9 milliards pour 111 prêts et 16 garanties de crédit de la Banque ; $470 millions de la Société interaméricaine d’investissement (SII), la filiale de la BID spécialisée dans l’aide aux petites et moyennes entreprises ; et $135 millions du Fonds multilatéral d’investissement (MIF) administré par la BID, dont $100 millions de dons.

En 2007, les décaissements se sont élevés à $7,6 milliards, soit le chiffre le plus élevé depuis quatre ans.  La BID a également approuvé $167,8 millions de dons pour des projets de coopération technique en 2007, contre $104 millions en 2006.

D’après le Président Luis Alberto Moreno, ces résultats montrent que la BID est en train de devenir un « partenaire indispensable » des gouvernements et entreprises de l’Amérique latine et des Caraïbes ainsi que des institutions internationales qui servent dans la région.

Domaines clés

Une grande partie du volume de financement approuvé en 2007 – $5,7 milliards – est allée à des projets d’infrastructure et d’amélioration de la compétitivité dans certains secteurs tels que les transports, l’énergie et les ports dans les régions fortement exportatrices.

Les opérations ciblées sur la pauvreté ont dépassé un total de $2,7 milliards (soit 30 % du volume de prêts de la BID), mais de nombreux autres projets contribuent indirectement à réduire la pauvreté.  Parmi ces projets figuraient notamment en 2007 des programmes de développement social par la musique au Venezuela, de soins de santé primaires en Argentine et de développement durable dans les hauts plateaux du Pérou.

Le volume des prêts de la BID au secteur privé sans garantie du gouvernement a atteint $2,3 milliards en 2007, répartis entre 29 projets, contre $920 millions pour 20 projets en 2006.  L’an dernier, les approbations comprenaient 12 opérations au titre du Programme de la BID de facilitation du financement du commerce, qui offre un financement à court ou moyen terme aux exportateurs et aux importateurs.  Au nombre de ces transactions figurait un prêt de $400 millions à Peru LNG, la première installation de production de gaz naturel liquéfié d’Amérique du Sud.

En 2007, la BID a lancé ses premières opérations au titre de l’Initiative Opportunités pour la majorité, qui vise à étendre les bienfaits de la croissance aux 70 % de la population d’Amérique latine et des Caraïbes dont les revenus annuels sont inférieurs à $3 000.  L’un des projets du MIF comprenait l’octroi d’un don de $1 million pour l’expansion d’un modèle inédit de microfinancement auquel sont associés l’institution de microfinancement FinComun et géant des produits de boulangerie Grupo Bimbo, qui dessert quelque 450 000 petits magasins d’alimentation faisant partie de son réseau de distribution au Mexique.

La BID a également approuvé 20 prêts environnementaux représentant un total de $1,1 milliard, consacrés principalement à des projets d’approvisionnement en eau et d’assainissement, parmi lesquels trois prêts au Pérou totalisant $350 millions pour la réforme du secteur des ressources en eau et de l’assainissement et pour le programme « l’eau pour tous ».  Par ailleurs, 81 dons représentant un total de $32,4 millions ont été approuvés pour des projets environnementaux tels que projets de gestion du risque de catastrophe, de gestion intégrée des ressources naturelles, de développement rural et d’agriculture durable.

En 2007, la BID a approuvé deux prêts d’un montant total de $21,6 millions et 14 dons d’un montant total de $4,1 millions pour des projets liés au commerce.  Parmi ces derniers figurait un don de $1,6 million du MIF pour un système simplifié d’exportation par la poste, fondé sur un modèle inauguré au Brésil, pour quatre autres pays d’Amérique du Sud dans le cadre de l’Initiative d’intégration de l’infrastructure régionale de l’Amérique du Sud.

Nouvelles initiatives

En outre, en 2007, la BID a approuvé un allégement de 100 % de la dette sur les prêts en cours à la fin de l’année 2004 à la Bolivie, au Guyana, à Haïti, au Honduras – soit un total de $3,4 milliards de remboursements de principal et de $1 milliard de paiements d’intérêts.  Cette annulation de la dette aidera ces pays à consacrer davantage de ressources aux programmes prioritaires de réduction de la pauvreté

Consciente de l’importance critique de la sécurité énergétique pour la région, en 2007, la BID a lancé l’Initiative sur l’énergie durable et le changement climatique.  Ce fonds de $20 millions est destiné à financer des études de faisabilité et des projets de coopération technique destinés à jeter les bases pour des industries des biocombustibles et des programmes d’efficacité énergétique.

Deux autres nouvelles initiatives contribueront à la poursuite de l’objectif de l’amélioration des conditions économiques et sociales dans la région : le Fonds d’investissement dans l’infrastructure (InfraFund) de $20 millions, qui doit servir à identifier et concevoir d’importants projets d’infrastructure et le Fonds de prévention des catastrophes de $10 millions, pour aider les pays à identifier les risques de catastrophes naturelles qui frappent chaque année quelque quatre millions d’habitants de la région.  Par ailleurs, le Programme spécial d’appui aux Objectifs du Millénaire pour le développement – Fonds social a également été approuvé l’an dernier.

En 2007, la BID a approuvé une nouvelle Politique de gestion des risques de catastrophe et publié des directives de politique générale.  La politique de gestion des risques tend à promouvoir une approche détaillée et synergique, mettant l’accent sur l’assistance avant la catastrophe, et à renforcer l’efficacité de l’appui de la Banque aux emprunteurs en ce qui concerne les mesures de gestion des risques et la réponse en cas de catastrophe.

Moreno se déclare optimiste quant aux perspectives de croissance de la région.  « Malgré la récente instabilité des marchés financiers internationaux et le ralentissement prévu de l’économie des Etats-Unis », il estime que « Les perspectives pour l’Amérique latine et les Caraïbes sont meilleures qu’elles ne l’ont été depuis des décennies. »  Évoquant la récente réorganisation de la BID, il ajoute : « À ce moment crucial de l’histoire de la région, c’est pour moi un grand honneur de présider une Banque revitalisée, riche de nouveaux talents et d’une nouvelle mission.  Nous sommes prêts à faire face aux défis de l’année à venir. »

Contacts avec la presse

© 2014 Banque Interaméricaine de Développement - Tous droits réservés.