Articles

23 déc. 2011

La renaissance d´une école en Haïti

Si tout se passe comme prévu, à Furcy la prochaine année scolaire débutera en septembre avec une nouvelle école publique. Le bâtiment, qui remplacera l'école effondrée pendant le séisme de 2010, sera construit selon des normes strictes. Comme l´a dit son directeur Francius Saintilus lors de la récente cérémonie de pose de la première pierre, la nouvelle école aura un impact majeur sur ce village situé dans les montagnes derrière Port-au-Prince.

L'ancienne école avait neuf salles de cours, chacune occupée par plus de 50 étudiants. Désormais l´école, qui recevra des enfants de la maternelle au collège, comptera avec 14 nouvelles classes plus spacieuses. Jusqu'à présent l´école n´offrait que des cours de primaire, laissant les enfants plus âgés sans options à Furcy. Selon Saintilus, les élèves ouvriront donc leurs horizons au fur et à mesure qu´ils accumuleront plus d'années d'éducation - et s´impliqueront moins dans des problèmes d´adolescents.

L'École nationale de Furcy aura également un assainissement convenable, une cuisine, une cantine et de nouveaux bureaux pour les enseignants et l'administration. Ce sera un exemple des nouvelles exigences de base pour écoles publiques fixé par le Ministère de l'éducation dans son ambitieuse réforme lancée l'année dernière après le séisme. En bref, ce plan vise à construire des milliers d´écoles, à former des dizaines de milliers d´enseignants et à fournir une éducation de qualité gratuite pour tous les enfants d´Haïti.

La Banque interaméricaine de développement (BID)est l'un des principaux bailleurs de fonds du plan éducatif haïtien. Son engagement est de faire don de US$ 250 millions sur cinq ans ainsi que d'aider à obtenir US$ 250 millions supplémentaires d'autres donateurs. Jusqu'à présent, la Banque a approuvé des subventions s´élevant à US$ 100 millions essentiellement consacrés à la construction ou la réhabilitation de dizaines d'écoles publiques. Selon Joseph Gauthier, directeur général du Fonds pour l'assistance économique et sociale d´Haïti (FAES) et superviseur de la construction des écoles, quelque 30 écoles devraient être finies dans les 10 prochains mois.

Mais l'école de Furcy est aussi exceptionnelle parce que la plupart des ressources pour sa construction proviennent de dons privés. La First Citizen Bank de Trinité-et-Tobago a été le premier donateur à répondre à l'appel lancé l'année dernière par la BID. Son directeur général, Sekou Mark, était présent à la cérémonie où il a dévoilé une plaque en l'honneur de la banque trinidadienne.

D'autres donateurs ont suivi l´exemple: la fondation Pies Descalzos de la star colombienne Shakira finance la reconstruction d'une historique école pour filles de Port-au-Prince. De même, grâce à sa fondation Happy Hearts, le mannequin Petra Nemcova s'est engagé à soutenir la construction de plusieurs écoles.

En plus de fournir aux enfants haïtiens de meilleurs environnements d'apprentissage, la construction des nouvelles écoles aide aussi à stimuler les économies locales. Dans le cas des installations financées par la BID, toutes les entreprises de construction engagées par la FAES sont haïtiennes.

Les entreprises et les travailleurs locaux avaient construit dans le pays des centaines de salles de classe temporaires sur les terrains d'écoles après le séisme. Bien que l´école de Furcy fonctionne depuis dans ce genre de salles temporaires, dans quelques mois elle comptera avec des bâtiments permanents et bien équipés.

Informations supplémentaires

Plus>>

Vidéos

Contacts avec la presse

¡Hola, Bienvenido al BID!

Te invitamos a unirte a nuestra lista de correo.