Articles

6 oct. 2011

Haïti: de l´énergie solaire pour la sécurité

Un projet d´énergie propre de la BID-GEF cherche à améliorer l´éclairage public dans deux camps de victimes du séisme

L´insuffisant éclairage public est une préoccupation majeure dans les camps haïtiens de victimes du séisme puisque l´obscurité qui y règne facilite l´anonymat des criminels qui s´attaquent aux résidents. En effet, dans les mois suivants au séisme et alors que les agressions sexuelles et vols augmentaient, certains gestionnaires de camps ont eu recours au couvre-feu pour tenter d´endiguer la violence.

Un projet d´énergie propre financé para la Banque interaméricaine de développement et le Fonds mondial pour l´environnement (GEF) a apporté un certain soulagement aux deux plus grands campements à Port-au-Prince grâce à l´installation de lampadaires alimentés par de l´énergie solaire.

En réponse à une demande faite par les autorités haïtiennes, des fonds de la BID initialement dédiés au projet destiné à promouvoir l´utilisation de l´énergie solaire dans les campagnes ont servi à l´amélioration de l´éclairage public dans les camps de Caradeux et Pétionville Club. La BID et le GEF ont contribué avec des subventions s´élevant à 1,5 millions de dollars US destinées à un large projet concernant les énergies propres.

Une société haïtienne, Green Energy Solutions, a remporté le contrat pour l´installation du matériel d´éclairage dans les deux camps. Entre juillet et septembre de cette année ils ont fixé 68 lampadaires à Caradeux (camp comptant environ 40 000 personnes) ainsi que 32 à Pétionville Club (25 000 personnes environ).

D´après des données fournies par l´ONG Solar Electric Light Fund (agence exécutant le projet), le nombre d´incidents violents signalés à commencé à baisser significativement dès que les lampadaires ont été installés et que les conditions d´éclairage s´amélioraient.

Une deuxième phase du projet d´énergie propre sera menée à terme dans les prochains mois. Celle-ci vise à installer des systèmes photovoltaïques dans 12 hôpitaux et postes sanitaires dans le sud-ouest d´Haïti. Dans le cadre du projet, les électriciens locaux seront formés pour être capables de maintenir et réparer le matériel d´énergie solaire.

«En tant qu´ingénieur, je suis enthousiasmé par ce projet parce qu´Haïti possède un énorme potentiel pour l´exploitation de l´énergie solaire», a déclaré Pierre Kenol Thys, coordinateur du projet de la BID. «En tant qu´Haïtien je suis heureux que cette technologie aide à améliorer les conditions de vie des personnes qui ont le plus souffert.»

Contacts avec la presse

¡Hola, Bienvenido al BID!

Te invitamos a unirte a nuestra lista de correo.