Coopération technique

La BID finance des programmes de coopération technique pour le renforcement institutionnel, le transfert de connaissances et des études (études diagnostiques, de préinvestissement et sectorielles qui sous-tendent la conception et la préparation de projets). Ces programmes peuvent cibler des projets spécifiques à un pays ou des initiatives d'intégration commerciale ou régionale.

Les fonds de coopération technique peuvent être non remboursables (dons), remboursables (prêts) ou à recouvrement éventuel (remboursables si le projet bénéficie d'un financement complémentaire).

Les pays ayant un revenu par habitant relativement faible peuvent bénéficier des ressources du Fonds pour les opérations spéciales (FSO), le guichet de prêts concessionnel de la Banque. Le FSO a été mis sur pied en 1960 pour fournir des prêts concessionnels à certains pays, dans des circonstances exceptionnelles et pour des projets spécifiques. Par ailleurs, la BID administre une quarantaine de fonds fiduciaires qui financent des dons de coopération technique. Chaque fonds a ses propres critères d'admissibilité.


Types de programmes de coopération technique

La Banque finance des activités de coopération technique pour transférer du savoir-faire et des compétences afin de compléter et de renforcer les capacités techniques de certaines entités dans les pays membres en développement. Les financements dépendent largement du secteur d'activité auquel le projet appartient et du niveau de développement de la région, du pays ou des pays en question. Ils peuvent prendre l'une des formes suivantes.

  • Fonds de coopération technique non remboursables : il s'agit d'un don octroyé par la Banque à un pays membre en développement pour financer des activités de coopération technique. Cette forme de coopération cible particulièrement les pays les moins avancés de la région et ceux qui n'ont pas suffisamment accès aux marchés financiers.
  • Les ressources de coopération technique à recouvrement éventuel financent des activités de coopération technique lorsqu'il existe des possibilités réelles d'octroi d'un prêt par la Banque ou par un autre créancier. Si le bénéficiaire obtient un prêt d'une source quelconque pour le projet ayant fait l'objet d'un financement de coopération technique, l'emprunteur est tenu de rembourser le montant qu'il a reçu de la Banque.
  • Les fonds de coopération technique remboursables consistent en un prêt financé par la BID pour des activités de coopération technique.

 

Projets de coopération technique Dons

Collaboration avec la BID

¡Hola, Bienvenido al BID!

Te invitamos a unirte a nuestra lista de correo.