Initiatives Prioritaires

Le caractère transsectoriel des domaines de travail comme l’accès au haut débit, la sécurité des citoyens et les villes durables teste la capacité de la Banque à répondre avec efficacité et efficience aux défis structurels posés dans les pays de la région.

Villes durables

Aujourd’hui dans sa quatrième année d’existence, l’initiative Villes émergentes et durables (ESCI) a été mise en œuvre dans 40 villes, au bénéfice d’une population d’environ 41 millions d’habitants.

En 2014, les villes de Bridgetown (Barbade), Cumaná (Venezuela), San José (Costa Rica), Santiago de los Caballeros (République dominicaine) et Tegucigalpa (Honduras) ont rejoint le programme de base (financé par le Capital ordinaire de la Banque), qui concerne actuellement 20 villes. Les villes d’Añelo et Las Heras (Argentine), de Florianópolis, Palmas et Vitória (Brésil), de Cartagena et Valledupar (Colombie), de Campeche et Xalapa (Mexique) et de Chiclayo et Huancayo (Pérou) ont été ajoutées au programme complémentaire.

Afin de renforcer l’impact du programme et sa reproductibilité dans la région, l’ESCI a poursuivi la mise en place d’importants partenariats avec des banques de développement locales en Argentine (Fundación YPF), au Mexique (BANOBRAS) et au Pérou (ministère du logement), en plus des partenariats existants au Brésil (Caixa Econômica) et en Colombie (FINDETER). Des accords ont également été passés avec des entités du secteur privé comme l’Institut de technologie de Monterrey (Mexico), l’Université internationale Menéndez Pelayo (Espagne), Acciona, Cemex, Cisco, Deloitte, Microsoft, ainsi que la Fondation Rockefeller. L’Autriche, le Japon, la Corée, le Fonds nordique de développement (NDF) et la Suisse ont également contribué au financement de cette initiative.

Sécurité des citoyens

En 2014, le programme spécial Initiative pour la sécurité des citoyens a continué de soutenir les projets visant à améliorer la disponibilité et la qualité des données sur la criminalité et la violence. Cette initiative soutient le développement de programmes pilotes tels que la formation et le placement professionnels de jeunes à risque et de délinquants juvéniles au Salvador et aux Bahamas ; la prévention de la violence conjugale en renforçant les services de soins complets et l’autonomisation économique des victimes au Guatemala; ainsi que la formation professionnelle des jeunes victimes du conflit armé en Colombie.

Cette initiative a également favorisé l’ouverture de dialogues techniques sur des problèmes cruciaux tels que la prévention de la violence des gangs, la gestion pénitentiaire et la prévention de la violence à l’égard des femmes. L’initiative a mis l’accent sur l’inégalité des sexes comme problème de sécurité transsectoriel dans un certain nombre de projets liés aux transports, aux zones urbaines et à la jeunesse.

Haut débit

Le Centro de Estudios Avanzados en Banda Ancha para el Desarrollo (Centre d’études avancées sur le haut débit pour le développement, ou CEABAD), le premier centre de formation au haut débit de la région, a ouvert ses portes en 2014. Le CEABAD soutient les pays d’Amérique centrale et la République dominicaine en dispensant des services de formation aux membres des gouvernements et autorités de réglementation de ces pays.

L’accès au haut débit dans la région est extrêmement disparate. Afin d’y remédier, la Banque a lancé la plateforme digiLAC (www.iadb.org/digiLAC), à la fois lieu de rencontre dans la région, source d’information et forum de dialogue sur le haut débit et le développement.

¡Hola, Bienvenido al BID!

Te invitamos a unirte a nuestra lista de correo.